Les métiers improbables mais néanmoins indispensables de la DSI - 9

  • Publié le : 16 juin 2014
  • Ecrit par : Olivier Séhiaud
  • Revue / Numéro : Best Practices SI n°132
1,25 € HT
soit 1,50 € TTC

Questionneur de temps de réponse. Il ne faut pas toujours faire confiance aux logiciels pour mesurer les temps de réponse ! Rien ne vaut une bonne analyse humaine...

Le questionneur de temps de réponse passe son temps à répondre à tous ceux qui veulent tout savoir sur la performance d’une application sans avoir jamais osé le demander à un logiciel. Ceux qui exercent ce métier ont souvent un défaut : une impatience extrême dans la vie quotidienne et une fâcheuse tendance à poser sans arrêt des questions sans aucun intérêt... Juste pour savoir en combien de temps vous répondez. A ne recruter qu’en CDD...

Sauvegardeur qui peut. La plaie des procédures de sauvegardes c’est qu’elles ne sont que rarement testées. Le « sauvegardeur qui peut » s’en charge, parce lui, il peut le faire ! Et il ne se dérobe jamais devant ses responsabilités.

Mon référentiel des métiers improbables de la DSI

Mon referentiel Sehiaud

Il existe des métiers improbables mais néanmoins indispensables pour une DSI. Au sommaire de cet ouvrage : les 106 métiers dont un DSI ne pourra pas se passer, depuis l'aboyeur d'appel à projets jusqu'au désillusionniste de carré magique, en passant par le goûteur de recette applicative ou le tordeur de bases de données massivement parallèles...

Lire le sommaire de ce numéro : cliquer ici

1,25 € HT
soit 1,50 € TTC

Best Practices propose des publications payantes.
Comparez nos différentes offres d'abonnement.

Olivier Séhiaud

Olivier Séhiaud

Olivier Séhiaud est le pseudonyme du DSI d’un grand groupe industriel français. Il nous livre en exclusivité ses réflexions sur son métier et les technologies de l’information.

REMARQUE ! Ce site utilise des cookies et autres technologies similaires.

Si vous ne changez pas les paramètres de votre navigateur, vous êtes d'accord. En savoir plus

J'ai compris