Technologies vertes : les consommateurs restent sceptiques

  • Publié le : 13 juillet 2009
  • Ecrit par : La rédaction
  • Exclusivement en ligne

Lexmark, et Ipsos ont publié les résultats d’une enquête réalisée auprès de 10 507 personnes dans 21 pays sur leurs comportements face aux nouvelles technologies et à l’impression. Le premier des quatre volets de l’enquête se concentre sur la prise de conscience environnementale des consommateurs à travers le monde.

Cette étude montre que même si la majorité des personnes interrogées déclarent avoir conscience de leur impact environnemental lorsqu’elles utilisent leurs équipements informatiques, elles ne sont toutefois pas encore en mesure de comprendre qu’elle est leur empreinte carbone.

Ainsi, 91 % des personnes interrogées préfèreraient faire réparer leur appareil informatique encore sous garantie plutôt que de le remplacer, 85 % privilégieraient l’option d’impression la plus écologique si elle était accessible d’un simple clic ou par un simple bouton, 84 % déclarent privilégier l’achat d’un produit si le fabricant fait preuve d’une démarche responsable en matière de développement durable et de recyclage, 75 % se sentent coupables d’imprimer des pages inutiles et 64 % sont convaincus à tort que les cartouches d’encre sont la principale cause de pollution en matière d’impression

Dans l’ensemble, la majorité des européens (69%) se sentent concernés par les effets du gaspillage papier sur l’environnement mais se sentent mois coupables que les américains (78%) en ce qui concerne le gaspillage et les déchets informatiques. Paradoxalement, les européens se montrent les plus sceptiques voire sévères vis à vis des programmes de recyclage des fabricants. Pour preuve, seulement 37% des européens jugent suffisantes les initiatives des fabricants en matière de recyclage contre 46 % des américains, et 39% en moyenne dans le monde.

Plus de la moitié des personnes interrogées (64 %) pensent à tort que les cartouches d’encre ou de toner sont la principale menace pour l’environnement quand on imprime. Ils sont à peine la moitié (46 %) à penser très justement, que c’est le papier qui a l’impact le plus important sur l’environnement.

Best Practices propose des publications payantes.
Comparez nos différentes offres d'abonnement.

La rédaction

La rédaction

La rédaction de Best Practices fédère les meilleurs experts sur le management des systèmes d’information.

REMARQUE ! Ce site utilise des cookies et autres technologies similaires.

Si vous ne changez pas les paramètres de votre navigateur, vous êtes d'accord. En savoir plus

J'ai compris