Informatique, numérique et système d’information : réinventer le pilotage et la gouvernance

  • Publié le : 31 octobre 2016
  • Ecrit par : Christophe Legrenzi
  • Revue / Numéro : Best Practices SI n°180
12,00 € HT
soit 14,40 € TTC

Dans deux précédents articles (Cf. Best Practices SI, n° 178 et 179), nous avons proposé des définitions et des périmètres de trois concepts majeurs (informatique, numérique, système d’information), ainsi qu’une approche de mesure des enjeux financiers.

Ce troisième volet s’attache à analyser les spécificités du pilotage et de la gouvernance.

Les systèmes de gestion traditionnelle ont atteint leurs limites. Russell Ackloff, dans un article paru en 1967 dans la revue Management Science (1), observant que les dirigeants souffrent d’une surabondance d’informations inutiles, citait déjà, à l’époque, les effets de la déresponsabilisation : information inadaptée au processus de décision, information divergente suivant les unités organisationnelles, délégation du pilotage, etc.

Philippe Lorino, auteur d’un ouvrage sur le contrôle de gestion stratégique (2), resitue parfaitement l’inadaptation des pratiques comptables : « Les outils aujourd’hui utilisés par le contrôle de gestion portent la marque de leurs origines historiques. Ils reflètent le type d’environnement pour lequel ils ont été forgés, la grande industrie naissante de 1880-1910. Il n’est donc pas évident qu’ils soient adaptés aux besoins des entreprises de 1980-2010, à moins de soutenir l’hypothèse hardie selon laquelle l’industrie n’aurait guère changé depuis un siècle... Dans quel domaine de l’activité humaine peut-on prétendre travailler aujourd’hui, à l’aube du XXIème siècle, avec des outils et des méthodes développés à la fin du siècle dernier ? »

Dans un livre célèbre, sonnant le glas des systèmes de gestion, et intitulé Relevance Lost: The Rise and Fall of Management Accounting (3), Thomas Johnson et Robert Kaplan, expliquent, eux aussi, les limites de la comptabilité actuelle et des systèmes de gestion. Ils remarquent que l’information issue de la comptabilité classique est trop lente, agrégée et déformée pour être utile aux décideurs. Ils sont d’autant plus inadaptés quand il s’agit d’activités nouvelles comme l’informatique, le numérique ou les systèmes d’information.

La trilogie :

  1. Informatique, numérique et système d’information : de quoi parle-t-on ?
  2. Informatique, numérique et SI : comment estimer les enjeux financiers ?
  3. Informatique, numérique et système d’information : réinventer le pilotage et la gouvernance
12,00 € HT
soit 14,40 € TTC

Best Practices propose des publications payantes.
Comparez nos différentes offres d'abonnement.

REMARQUE ! Ce site utilise des cookies et autres technologies similaires.

Si vous ne changez pas les paramètres de votre navigateur, vous êtes d'accord. En savoir plus

J'ai compris