Logiciels et services : 2012 plus dure que 2011

  • Publié le : 24 novembre 2011
  • Ecrit par : La rédaction
  • Exclusivement en ligne

Syntec Numérique a confirmé une croissance de 3,6% en 2011 pour le secteur des logiciels et services. Avec un rythme légèrement plus soutenu pour les logiciels (3,8%) par rapport à la moyenne, 2,7% pour le conseil et les services. Le segment du conseil en technologies affiche pour sa part une progression de 7%. « Le rythme d’activité est resté élevé au troisième trimestre, avec toujours plus d’appels d’offres et un volume de projets qui progresse », souligne Guy Mamou-Mani, Président de Syntec Numérique.

Cependant, ajoute Guy Mamou-Mani, « 30% des acteurs constatent un allongement du cycle de décision et 21% des reports de paiement. » Sytec Numérique a également sondé les DSI sur leurs intentions d’investissement. « Les DSI ont confirmé leur volonté d’externaliser, de rationaliser, l‘industrialiser et d’optimiser les processus, ce sont des tendances favorables pour notre industrie », assure Eric Tirlemont, co-président de la commission Marchés-Tendances de Syntec Numérique.

A fin octobre, date de l’enquête menée par IDC pour le compte de Syntec Numérique, un tiers des DSI anticipent une augmentation des dépenses, 42% une stagnation et 26% une diminution. « Le contexte macro-écoomique n’entraîne pas d’arrêt des investissements IT », assure Eric Tirlemont. Pour Syntec Numérique, les composantes de la croissance du secteur en 2012 concernent les stratégies d’accroissement de la productivité, l’innovation et la recherche d’une meilleure compétitivité.

On verra également se renforcer le succès des offres Cloud : « Plus de la moitié de nos adhérents proposent des offres en mode Cloud , même si les perspectives de chiffre d’affaires sont limitées à court terme, elles sont importantes à moyen terme », assure Eric Tirlemont. Les prévisions de croissance pour 2012 restent toutefois prudentes : Syntec Numérique anticipe une progression du marché de seulement 1% (1,2% pour l’édition de logiciels, 0,9% pour le conseil et les services). Pour Guy Mamou-Mani, « le secteur reste porteur même en période de crise, avec notamment 40 000 recrutements en 2011 et 10 000 créations nettes d’emplois, les plans de recrutement sont maintenu pour 2012. »

Best Practices propose des publications payantes.
Comparez nos différentes offres d'abonnement.

La rédaction

La rédaction

La rédaction de Best Practices fédère les meilleurs experts sur le management des systèmes d’information.

REMARQUE ! Ce site utilise des cookies et autres technologies similaires.

Si vous ne changez pas les paramètres de votre navigateur, vous êtes d'accord. En savoir plus

J'ai compris