Inégalités

  • Publié le : 14 mars 2016
  • Ecrit par : Philippe Rosé
  • Revue / Numéro : Best Practices SI n°168

Selon le FMI (Fonds monétaire international), environ 1 % de la population mondiale détient la moitié de la richesse globale. Cette inégalité, qui reflète une concentration des richesses entre les mains d’une minorité, est évidemment très critiquée.

Qu’en est-il de la population des DSI ? La moitié des budgets IT est-elle concentrée dans les mains d’une poignée d’entreprises ? C’est probablement le cas. La situation est peut-être même encore plus inégalitaire : en France, sur 3,7 millions d’entreprises, moins de 500 comptent plus de 2 000 salariés, essentiellement dans l’industrie et le commerce, et 2 200 regroupent entre 500 et 1 999 salariés. Il est probable que ces 2 700 entreprises (0,07 % du total) captent plus de 80 % de la dépense IT, environ 75 milliards d’euros. Mais les inégalités entre les individus et les entreprises ne sont pas comparables. Les inégalités de budgets se justifient, pour les entreprises, par plusieurs facteurs : les besoins des entreprises augmentent avec la taille de l’organisation et le nombre d’utilisateurs, les technologies sont beaucoup plus coûteuses (il faut des ERP, des réseaux, des datacenters...) et il faut les renouveler régulièrement. Mais qu’il s’agisse des individus ou des entreprises, la réduction des inégalités est un objectif souhaitable : pour des raisons sociales et politiques concernant les individus ; pour les entreprises, parce que cela sera le signe que les PME accélèrent leurs investissements IT...

Best Practices propose des publications payantes.
Comparez nos différentes offres d'abonnement.

Philippe Rosé

Philippe Rosé

Docteur en sciences économiques et auteur d’une vingtaine d’ouvrages sur le management des systèmes d’information, Philippe Rosé est rédacteur en chef des publications Best Practices.

REMARQUE ! Ce site utilise des cookies et autres technologies similaires.

Si vous ne changez pas les paramètres de votre navigateur, vous êtes d'accord. En savoir plus

J'ai compris