Apprentissage

  • Publié le : 09 mai 2011
  • Ecrit par : Philippe Rosé
  • Revue / Numéro : Best Practices SI n°67

Lorsque l’on est face à un échec, il existe deux théories. La première : l’échec est salutaire car on apprend beaucoup de ses erreurs. La seconde : certes, on apprend de ses erreurs, mais on ne sait pas pour autant ce qu’il faut faire !

Une étude de la Harvard Business School, citée dans l’ouvrage Rework, qui vient d’être traduit en français, conclut que les individus qui ont déjà connu l’échec n’ont pas plus de chances de réussir que ceux qui n’ont jamais essayé. Autrement dit, l’échec n’est pas un préalable au succès. Le dernier numéro de la Harvard Business Review (avril 2011), entièrement consacré à la thématique de l’échec, rappelle que, par exemple, les créateurs d’entreprise n’apprennent que rarement de leurs échecs : selon une étude de la Warwick Business School, ils deviennent juste un peu plus optimistes. Dans la même livraison de la Harvard Business Review, Rosabeth Kanter, auteur de l’ouvrage SuperCorp, consacré à la manière dont les entreprises innovent, assure, après avoir étudié des entreprises qui ont échoué et d’autres qui ont réussi, que c’est la confiance (et la discipline) qui font la différence : paniquer, privilégier l’intérêt personnel, chercher des excuses et cacher les chiffres aggravent inévitablement la situation. Il en est de même pour la gestion des projets systèmes d’information : on peut certes apprendre des échecs, mais surtout il faut privilégier le travail en amont. Car il est probable que 80 % des échecs pourraient être évités : il suffit peut-être que ceux qui mènent les projets aient confiance dans leur réussite.

Best Practices propose des publications payantes.
Comparez nos différentes offres d'abonnement.

Philippe Rosé

Philippe Rosé

Docteur en sciences économiques et auteur d’une vingtaine d’ouvrages sur le management des systèmes d’information, Philippe Rosé est rédacteur en chef des publications Best Practices.

REMARQUE ! Ce site utilise des cookies et autres technologies similaires.

Si vous ne changez pas les paramètres de votre navigateur, vous êtes d'accord. En savoir plus

J'ai compris