La gouvernance, ça se fume aussi !

  • Publié le : 31 octobre 2011
  • Ecrit par : Olivier Séhiaud
  • Revue / Numéro : Best Practices SI n°75
1,25 € HT
soit 1,50 € TTC

La gouvernance intégrale, vous connaissez ? Moi non plus jusqu’à hier. J’ai reçu un e-mail qui, pour une fois, n’a pas été automatiquement rerouté dans la réserve à spams pour cause de langage abscons envoyé par des types qui pensent encore qu’on va lire leurs billevesées promotionnelles. Comme il n’était pas dans mes spams, j’ai ouvert l’e-mail, intitulé : « Des nouveautés arrivent pour la rentrée ».

Ça commence bien : en voilà un titre accrocheur ! L’expéditeur me vante un nouveau concept qui, espère-t-il, va me séduire. On y parle de gouvernance : n’est-ce pas ce qui nous motive, nous autres DSI ? Et même de gouvernance intégrale qui doit être, comme le nu intégral, la transparence totale du système d’information, avec ses bourrelets disgracieux et ses défauts cutanés. C’est même encore mieux : c’est un séminaire sur l’Holacratie. Vous ne savez pas de quoi il s’agit ? Accrochez-vous : l’Holacratie est « un Modèle d’Organisation Avant-Gardiste et Complet. Il permet d’inclure et transcender les ego individuels et collectifs au profit de la raison d’être d’une organisation. Celle-ci, énergétisée par les personnes qui la composent, peut ainsi évoluer sur son chemin de transformation, tel un être vivant mu par la force de vie évolutive. Il permet de doter l’Organisation d’une capacité intrinsèque de métamorphose, ou encore d’auto-transformation permanente. »

1,25 € HT
soit 1,50 € TTC

Best Practices propose des publications payantes.
Comparez nos différentes offres d'abonnement.

Olivier Séhiaud

Olivier Séhiaud

Olivier Séhiaud est le pseudonyme du DSI d’un grand groupe industriel français. Il nous livre en exclusivité ses réflexions sur son métier et les technologies de l’information.

REMARQUE ! Ce site utilise des cookies et autres technologies similaires.

Si vous ne changez pas les paramètres de votre navigateur, vous êtes d'accord. En savoir plus

J'ai compris