Maturité ?

Ainsi, les dirigeants d’entreprise seraient devenus plus matures vis-à-vis des technologies de l’information. L’analyse faite par Syntec Numérique et IDC (« Baromètre de la maturité numérique des dirigeants ») nous apprend qu’ils ont « massivement adopté » les outils numériques (PC portables, smartphones, tablettes). On pourrait penser que c’est une bonne nouvelle.

Et c’en est une, bien sûr, surtout par rapport à l’époque où les dirigeants d’entreprise n’avaient jamais utilisé un clavier. Aujourd’hui, un sur deux considère que l’IT constitue une opportunité pour le développement de l’entreprise et 42 % des DSI siègent aux comités de direction, signe d’un rapprochement indéniable entre DSI et DG. Mais il reste la partie la plus difficile à jouer : placer le système d’information au même rang de reconnaissance et d’usage que la dernière tablette à la mode. « Les sujets clés du numérique restent obscurs pour les dirigeants », précisent les auteurs du baromètre, surtout pour des sujets tels que les Big Data, les objets connectés ou la virtualisation. D’ailleurs, un DG sur trois déplore que les projets informatiques ne soient pas rentables ou que le retour sur investissement soit difficile à calculer. Que faire ? On peut suggérer de retenir le principe des 5 C : Communication (récurrente, pertinente et ciblée), Conviction (que le SI est un levier de croissance pour l’entreprise), Connexion (entre le SI et les métiers), Cartographie et Construction (pour montrer que le SI évolue en permanence).

Best Practices propose des publications payantes.
Comparez nos différentes offres d'abonnement.

L'avis de la rédaction

L'avis de la rédaction

La rédaction de Best practices propose son point de vue, ses recommandations et ses analyses sur l’actualité et le management des systèmes d’information.

REMARQUE ! Ce site utilise des cookies et autres technologies similaires.

Si vous ne changez pas les paramètres de votre navigateur, vous êtes d'accord. En savoir plus

J'ai compris