Le modèle économique des SSII en pleine transformation ?

  • Publié le : 04 mars 2013
  • Ecrit par : Aurélie Chandèze
  • Revue / Numéro : Best Practices SI n°104

Le 18 février 2013, l’Institut G9+ organisait un débat intitulé « Les SSII : atout majeur ou maillon faible dans notre économie numérique ? ». Dans le monde des services informatiques, il existe bien une spécificité française : la France peut se targuer d’avoir dans ce secteur plusieurs acteurs de premier plan au niveau mondial ou européen, ainsi qu’un fort tissu de PME et TPE, là où le Royaume-Uni par exemple emploie surtout des freelances.

Le secteur est aussi l’employeur de plus de 400 000 personnes et le premier recruteur de diplômés bac + 5. De quoi faire cocorico ? Certes, mais, le secteur n’en a pas moins souffert lors de la dernière décennie, tant sur le plan de la croissance que sur celui de l’image.

Désormais, de nouveaux enjeux se profilent. Les clients se diversifient et ne se limitent plus aux DSI, les demandes sortent du périmètre du service pur pour aller vers des solutions et enfin, sur certains segments de marché traditionnellement dévolus aux SSII, pointe une nouvelle concurrence. Il s’agit également de restaurer l’attractivité de la filière auprès des investisseurs comme auprès des jeunes diplômés. La question n’est donc plus de savoir si le secteur doit se transformer, mais comment y parvenir.

Tous ces défis imposent à plus ou moins brève échéance un changement de modèle économique. Pour Gilles Rigal, directeur associé d’Apax Partners, les SSII ne peuvent plus se contenter de faire uniquement de l’assistance technique, et doivent se diversifier quand elles le peuvent – le facteur taille entrant en jeu pour une telle transformation. Ces sociétés doivent aussi s’impliquer dans l’innovation : big data ou cloud computing offrent de nombreuses opportunités, mais il faut pour cela s’intéresser à la notion de propriété intellectuelle, jusqu’ici plus familière aux éditeurs qu’au monde des services. Comme l’a affirmé Paul Hermelin, patron de Capgemini : « Les SSII doivent être proactives et venir voir leurs clients avec des idées. » Certains DSI diraient : « Il serait temps... » Rendez-vous dans quelques années pour voir si les prestataires ont reçu le message.

Best Practices propose des publications payantes.
Comparez nos différentes offres d'abonnement.

Aurélie Chandèze

Aurélie Chandèze

Titulaire de deux masters en informatique et en sciences de l’information, Aurélie Chandèze a débuté en tant que journaliste IT. Après avoir été analyste chez Yphise puis consultante chez Acadys, elle a rejoint Best Practices fin 2009.

REMARQUE ! Ce site utilise des cookies et autres technologies similaires.

Si vous ne changez pas les paramètres de votre navigateur, vous êtes d'accord. En savoir plus

J'ai compris