Rigide

  • Publié le : 15 avril 2013
  • Ecrit par : Philippe Rosé
  • Revue / Numéro : Best Practices SI n°107

Dans l’une de ses dernières analyses, le cabinet d’études Pierre Audoin Consultants affirme qu’après une année 2011 « proche de la croissance nulle, l’industrie des logiciels et services informatiques a fini 2012 dans le rouge et présente un recul de plus de 1 % ». L’année fut marquée par un double contexte défavorable, particulièrement tendu sur le « renouvellement des prestations existantes soumis à de fortes pressions tarifaires et peu soutenu par le lancement de nouveaux programmes ».

Les fournisseurs, s’ils veulent s’en sortir, vont donc être de plus en plus contraints de revoir leurs modèles commerciaux. Un des points clés, qui concerne davantage les éditeurs de logiciels, porte sur les modèles de tarification. Il semble en effet que de plus en plus de DSI ont à se plaindre de la rigidité des modèles de tarification des licences logicielles, sans parler des pratiques d’audit qui, pour certains fournisseurs, se systématisent. Souvent, les mêmes modèles sont appliqués dans le monde entier, sans prendre en compte des spécificités locales. Comme l’expliquait le président de l’USF (Association des utilisateurs SAP francophones) lors d’une conférence organisée par l’éditeur allemand, ce dernier se positionne en France « davantage comme vendeur que comme partenaire », à l’inverse de ce qu’il fait en Allemagne, par exemple. Les éditeurs de logiciels gagneraient à assouplir leurs relations avec la plupart de leurs clients. Nous sommes toujours surpris de constater l’écart qui existe entre les discours, par exemple entendus dans les grandes réunions clients dont sont friands les éditeurs, et les discours plutôt critiques tenus par les DSI, y compris durant les mêmes manifestations...

Best Practices propose des publications payantes.
Comparez nos différentes offres d'abonnement.

Philippe Rosé

Philippe Rosé

Docteur en sciences économiques et auteur d’une vingtaine d’ouvrages sur le management des systèmes d’information, Philippe Rosé est rédacteur en chef des publications Best Practices.

REMARQUE ! Ce site utilise des cookies et autres technologies similaires.

Si vous ne changez pas les paramètres de votre navigateur, vous êtes d'accord. En savoir plus

J'ai compris