Déploiement d’un SI achats à l’international : les quatre facteurs clés de succès

  • Publié le : 30 novembre 2015
  • Ecrit par : Philippe Rosé
  • Revue / Numéro : Best Practices SI n°161
6,67 € HT
soit 8,00 € TTC

Lors de l’événement « Ivalua on Air », les responsables achats du l’assureur Generali et de l’industriel Whirlpool ont partagé leurs recommandations pour la réussite du déploiement d’un système d’information achats à l’international. Avec quatre facteurs clés de succès : l’analyse des besoins, la collaboration avec les métiers, l’efficience du déploiement et la qualité des compétences.

Plusieurs facteurs clés sont associés au succès du déploiement d’un système d’information achats à l’international. D’abord, l’analyse fine des besoins : « La collecte n’a pas été démocratique, nous avons privilégié le Top-down, avec des objectifs communs et une approche globale », explique Matteo Perondi, responsable du pôle Procurement Excellence chez Generali, qui a en charge toutes les initiatives visant à améliorer l’efficacité et la performance des achats du groupe, qui a engagé en 2013 une vaste réorganisation concernant, entre autres, les achats avec la mise en place d’une plateforme mondiale. Le pôle Procurement Excellence est en charge de toutes les questions liées à la conformité, l’élaboration et la mise en œuvre des directives achats, ainsi que la gouvernance globale de l’organisation achats du groupe Generali.

Prendre en compte les réalités locales

Chez Whirlpool, qui a également mis en œuvre une plateforme mondiale pour gérer les achats, les besoins du terrain ont été mieux pris en compte : « Il faut considérer la façon de travailler au niveau local, chaque région a ses propres workflows et processus d’approbation des achats, ce qui influe sur la manière de paramétrer la solution qu’on leur propose », assure Blaine Hurley, directeur du sourcing stratégique chez Whirlpool, qui a une action transversale auprès de toutes les fonctions achats : achats indirects, achats de produits finis et de matières premières, mesure de la performance des fournisseurs...

Second facteur clé de succès : associer d’autres parties prenantes que les achats. « Ce sont, avant tout, la direction financière, la direction juridique et la direction des systèmes d’information, puisque nous déployons une infrastructure globale avec un core système auquel il faut se relier », précise Blaine Hurley. Pour Matteo Perondi, les fournisseurs ne sont intégrés que dans un second temps. « Même s’ils ne le sont pas au départ, il faut toutefois communiquer sur le planning de déploiement », nuance Blaine Hurley.

6,67 € HT
soit 8,00 € TTC

Best Practices propose des publications payantes.
Comparez nos différentes offres d'abonnement.

Philippe Rosé

Philippe Rosé

Docteur en sciences économiques et auteur d’une vingtaine d’ouvrages sur le management des systèmes d’information, Philippe Rosé est rédacteur en chef des publications Best Practices.

REMARQUE ! Ce site utilise des cookies et autres technologies similaires.

Si vous ne changez pas les paramètres de votre navigateur, vous êtes d'accord. En savoir plus

J'ai compris