Indispensable EGO

  • Publié le : 07 février 2022
  • Ecrit par : Philippe Rosé
  • Revue / Numéro : Best Practices SI n°291

Un système d’information ne peut fonctionner correctement que si les DSI sont dotés d’un EGO. Il ne s’agit évidemment pas d’un trait psychologique, mais, plus sérieusement, d’un acronyme qui résume les trois éléments qui sont indispensables, et le resteront, dans un contexte de transformation.

Le premier est l’Expertise, matière première de base de toute organisation. Malheureusement, elle présente le défaut de se déprécier rapidement, l’obsolescence nécessitant des investissements en formation et/ou en recrutement de la part des DSI. Surtout si l’on admet que de nombreux métiers des années 2050 et au-delà n’existent pas encore... Le deuxième élément est la Gouvernance, nécessaire pour garantir une cohérence des investissements, des actions et des stratégies.

Le troisième est l’Outillage, lui aussi indispensable, même pour ceux qui se targuent de savoir tout faire et tout développer en interne. Finalement, avant d’accepter un poste, d’engager un chantier de transformation ou d’initier des projets complexes, tout manager IT devrait se poser la question : « Ai-je assez d’EGO pour aller plus loin ? » Cette question, d’autres devraient aussi se la poser, en particulier s’ils ont en charge le pilotage et l’exécution de la transformation numérique...

Best Practices propose des publications payantes.
Comparez nos différentes offres d'abonnement.

Philippe Rosé

Philippe Rosé

Docteur en sciences économiques et auteur d’une vingtaine d’ouvrages sur le management des systèmes d’information, Philippe Rosé est rédacteur en chef des publications Best Practices.

REMARQUE ! Ce site utilise des cookies et autres technologies similaires.

Si vous ne changez pas les paramètres de votre navigateur, vous êtes d'accord. En savoir plus

J'ai compris