Paradoxe de Solow, de So Low ou de Slow ?

  • Publié le : 01 mars 2021
  • Ecrit par : Olivier Séhiaud
  • Revue / Numéro : Best Practices SI n°272
5,00 € HT
soit 6,00 € TTC

Même les plus ignares d’entre nous ont entendu, un jour, parler du célèbre paradoxe de Solow. Il fait partie, avec la loi de Moore, des concepts les plus connus. De quoi s’agit-il ? Ce paradoxe doit son nom au prix Nobel d’économie 1987, Robert Solow, qui voyait des ordinateurs partout, sauf dans les statistiques de productivité.

Cette idée a fait débat, notamment avec ceux qui, le plus souvent vendeurs d’ordinateurs et d’applications, ne voyaient pas pourquoi leur camelote n’améliorerait pas la productivité. Puisque c’était écrit dans leurs brochures commerciales…

Pourtant, les faits sont têtus : le taux de croissance de la productivité horaire du travail est ainsi passé de plus de 4 % pour les pays européens et 2,5 % pour les États-Unis, en 1971, à moins de 1 % en 2018 pour l’ensemble de ces pays. Et cette tendance correspond à une époque où on a connu une explosion des ventes de technologies.

5,00 € HT
soit 6,00 € TTC

Best Practices propose des publications payantes.
Comparez nos différentes offres d'abonnement.

Olivier Séhiaud

Olivier Séhiaud

Olivier Séhiaud est le pseudonyme du DSI d’un grand groupe industriel français. Il nous livre en exclusivité ses réflexions sur son métier et les technologies de l’information.

REMARQUE ! Ce site utilise des cookies et autres technologies similaires.

Si vous ne changez pas les paramètres de votre navigateur, vous êtes d'accord. En savoir plus

J'ai compris