Le management du digital
Rechercher

Taille

Les classements des éditeurs de logiciels français publiés récemment (en septembre par Syntec Informatique, avec Ernst & Young, et au premier semestre pour le Truffle 100, réalisé avec le CXP), au-delà de leurs périmètres différents, montrent que le secteur reste très fragmenté.

Un seul éditeur (Dassault Systèmes) dépasse le milliard d’euros de chiffre d’affaires, seulement quatre (Axway-Sopra Group, Murex, Cegid et Linedata services) génèrent plus de 100 millions d’euros. Et les autres ? Ils se positionnent loin derrière. Les éditeurs réalisant moins de 10 millions d’euros de chiffre d’affaires représentent 63 % des 300 premiers éditeurs français, mais ne réalisent que 8 % du chiffre d’affaires 2010. Il y aurait, notamment un « plafond de verre » autour de cinquante millions d’euros. Pour les DSI, ce paysage fragmenté constitue à la fois une chance et un inconvénient. Une chance dans la mesure où cela traduit un certain dynamisme, donc un mouvement d’innovation qui ne peut qu’être bénéfique pour le management des systèmes d’information. En outre, la multiplicité des acteurs s’accompagne d’une diversité de l’offre et d’une forte concurrence, ce qui est toujours préférable à des situations de monopoles ou d’oligopoles. Mais la fragmentation extrême du marché français de l’édition de logiciels est aussi un inconvénient pour les DSI dès lors qu’il s’agit d’investir de façon soutenue en R&D, de soutenir le développement commercial au service des clients, ou d’accompagner les entreprises à l’international. Il faut alors faire appel à des éditeurs plus gros, donc plus puissants et plus chers...

Best Practices propose des publications payantes.
Comparez nos différentes offres d'abonnement.

Philippe Rosé

Philippe Rosé

Docteur en sciences économiques et auteur d’une vingtaine d’ouvrages sur le management des systèmes d’information, Philippe Rosé est rédacteur en chef des publications Best Practices.

Nos Ouvrages

  • Symposiums Gartner Rétrospective 2017-2021

    Les équipes de Best Practices assistent chaque année au Symposium organisé par le cabinet Gartner qui présente des études, ses analyses et ses opinions sur l’évolution des technologies, du digital et des systèmes d’information.

  • Benchmark Digital&Business - numéro 157

    Ce numéro de Benchmark Digital & Business regroupe l’essentiel des chiffres et des tendances présentés lors du Symposium Gartner 2021, qui s’est déroulé en novembre, à distance.

  • Benchmark Digital&Business - numéro 156

    Ce numéro de Benchmark Digital & Business regroupe l’essentiel des chiffres et des tendances présentés lors du Symposium Gartner 2021, qui s’est déroulé en novembre, à distance.

A ne pas manquer

  • Comment rater...
sa Data Integration

    Pour rater son intégration de données, rien de plus simple. C’est à la portée de toutes les entreprises ! Il suffit de suivre nos treize commandements et d’oublier la gouvernance, la qualité, la sécurité et les enjeux métiers.

  • Comment rater...
sa génération de leads

    Il existe un lien étroit entre le dynamisme commercial d'un éditeur de logiciels ou d'un intégrateur et la qualité des leads dont disposent les commerciaux pour maintenir leur performance. Mais il est très facile de ruiner votre performance commerciale.

  • Comment rater...
sa stratégie Big Data

    Une stratégie Big Data ne s'improvise pas. Quoique... Ce nouveau titre de la collection "Comment rater..." propose les douze commandements pour tous ceux qui veulent vraiment rater leur stratégie Big Data.

Best Practices

Informations

REMARQUE ! Ce site utilise des cookies et autres technologies similaires.

Si vous ne changez pas les paramètres de votre navigateur, vous êtes d'accord. En savoir plus

J'ai compris