Bonnes pratiques et expertises IT
Rechercher

On ne se refait pas

On connaît l’adage qui consiste à dire, pour certaines élections, que « même une chèvre aurait pu être élue. » On retrouve cette idée dans le domaine de l’intelligence artificielle.

Elle pourrait s’exprimer de la façon suivante : « Même une entreprise avec des produits et des solutions sans aucun intérêt peut réussir à vendre si elle dit qu’elle fait de l’intelligence artificielle. » Une étude publiée par MMC Ventures et Barclays nous révèle que 40 % des start-up européennes, qui se positionnent sur le marché de l’intelligence artificielle, n’utilisent aucune technologie dans ce domaine. Comme disait Coluche : « Ils vendent de l’intelligence, mais n’ont même pas un échantillon sur eux. » On connaît l’objectif principal de ces entreprises : attirer des capitaux-risqueurs et des business angels crédules (il y en a beaucoup dans ce milieu) pour leur soutirer des fonds (15 % de plus qu’une start-up classique, selon l’étude), rapidement dépensés, et valoriser leur entreprise, même si elle ne vend rien. La méconnaissance du marché des investisseurs (et des pratiques d’achats des DSI) en font des pigeons de choix, et ce sont souvent les mêmes qui se sont fait plumer, lors du premier éclatement de la bulle Internet au début des années 2000. Sauf qu’il ne faut, aujourd’hui, leur parler de e-commerce, mais d’intelligence artificielle, terme beaucoup plus à la mode. La prochaine fois qu’une start-up viendra démarcher un DSI et se focalisera sur son positionnement dans l’intelligence artificielle, il sera judicieux de décortiquer son argumentaire. On n’est jamais trop prudent…

Best Practices propose des publications payantes.
Comparez nos différentes offres d'abonnement.

Philippe Rosé

Philippe Rosé

Docteur en sciences économiques et auteur d’une vingtaine d’ouvrages sur le management des systèmes d’information, Philippe Rosé est rédacteur en chef des publications Best Practices.

Nos Ouvrages

  • Best Practices
Relations fournisseurs

    La relation avec les fournisseurs est probablement ce qu’il y a de plus complexe à gérer pour un DSI. Autant, pour les problématiques technologiques, on peut s’appuyer sur des standards, autant les interactions avec les fournisseurs, qui comportent une part d’incertitude, d’ambiguïté et de liens personnels, sont délicates à normaliser.

  • Best Practices Spotlight
Symposium Gartner 2018

    Ce numéro de Best Practices Spotlight regroupe l’essentiel des chiffres et des tendances qui ont été présentés lors du Symposium Gartner 2018, qui s’est tenu en novembre à Barcelone.

  • La sécurité du système d’information en 180 questions

    Les cyber attaques n’ont jamais occasionné autant de dégâts dans les entreprises. Comment mieux se protéger ? Ce guide pratique regroupe les 180 questions que doivent se poser les responsables sécurité et les DSI. Avec des réponses concrètes…

A ne pas manquer

  • Comment rater...
sa génération de leads

    Il existe un lien étroit entre le dynamisme commercial d'un éditeur de logiciels ou d'un intégrateur et la qualité des leads dont disposent les commerciaux pour maintenir leur performance. Mais il est très facile de ruiner votre performance commerciale.

  • Services managés : où en sont les entreprises françaises ?

    Best Practices a réalisé une enquête auprès des entreprises et organisations publiques françaises. Avec plusieurs objectifs : cerner les enjeux associés aux systèmes d’information, mesurer les usages des services managés les budgets associés.

  • Pour en savoir plus sur l’externalisation

    Pourquoi externaliser ? Quels sont les avantages et les inconvénients ? Comment définir les règles du jeu ? Quels sont les points de vigilance ? Quelles sont les dix questions que posent systématiquement les directions générales aux DSI ?

Best Practices

Informations

REMARQUE ! Ce site utilise des cookies et autres technologies similaires.

Si vous ne changez pas les paramètres de votre navigateur, vous êtes d'accord. En savoir plus

J'ai compris