Le management du digital
Rechercher

Non-réponse

Une étude publiée par le cabinet Occurrence révèle que la non-réponse aux e-mails donne une mauvaise image de ceux qui les reçoivent. Pas moins de 80 % des individus en sont convaincus, tout comme ils préfèrent, dans la même proportion, une réponse négative, voire désagréable, à une non-réponse.

« Dans notre monde saturé de messages, la non-réponse est une source d’angoisse sous-évaluée », estime Malene Rydahl, consultante en management, qui a écrit un ouvrage sur ce sujet. Car les émetteurs des e-mails sont angoissés à l’idée que personne ne leur réponde. Ils peuvent se sentir humiliés, peu respectés, voire rejetés... Aurait-on découvert une source insoupçonnée de stress dans les organisations ? En fait, on a plutôt affaire à une régulation naturelle. Tout comme l’épidémie de coronavirus va modifier les comportements dans les entreprises, par exemple en démontrant que 80 % des réunions sont inutiles ou que le télétravail est souvent tout aussi efficace que la présence dans les bureaux, l’indifférence à l’égard de la plupart des e-mails va obliger à une évolution des comportements. Car celui qui ne répond pas à un e-mail a toujours une bonne raison, parce qu’il a autre chose à faire et/ou que le contenu n’a guère d’intérêt. En fait, il applique les gestes barrières : face à un contenu sans intérêt, l’individu s’en lave les mains très régulièrement, utilise la corbeille pour jeter les messages qui contaminent son cerveau et évite de répondre pour maintenir la bonne distanciation sociale et numérique. Que du bon sens…

Best Practices propose des publications payantes.
Comparez nos différentes offres d'abonnement.

Philippe Rosé

Philippe Rosé

Docteur en sciences économiques et auteur d’une vingtaine d’ouvrages sur le management des systèmes d’information, Philippe Rosé est rédacteur en chef des publications Best Practices.

Nos Ouvrages

  • Symposiums Gartner : la synthèse

    Les équipes de Best Practices assistent chaque année au Symposium organisé par le cabinet Gartner qui présente des études, ses analyses et ses opinions sur l’évolution des technologies, du digital et des systèmes d’information.

  • La transformation digitale en 465 questions

    L’un des facteurs clés de réussite de la transformation digitale reste l’accès à la bonne expertise, aux meilleures pratiques et à tout ce qui peut favoriser le benchmark des organisations par rapport au marché, aux usages et aux technologies disponibles.

  • Benchmark Digital&Business - numéro 136

    Ce numéro de Benchmark Digital & Business regroupe l’essentiel des chiffres et des tendances présentés lors du Symposium Gartner 2020, qui s’est déroulé en novembre, à distance. Les quelques 4 000 slides mis à la disposition des participants ont été analysés, afin de trouver les informations et chiffres-clés les plus pertinents.

A ne pas manquer

  • Comment rater...
sa Data Integration

    Pour rater son intégration de données, rien de plus simple. C’est à la portée de toutes les entreprises ! Il suffit de suivre nos treize commandements et d’oublier la gouvernance, la qualité, la sécurité et les enjeux métiers.

  • Comment rater...
sa génération de leads

    Il existe un lien étroit entre le dynamisme commercial d'un éditeur de logiciels ou d'un intégrateur et la qualité des leads dont disposent les commerciaux pour maintenir leur performance. Mais il est très facile de ruiner votre performance commerciale.

  • Services managés : où en sont les entreprises françaises ?

    Best Practices a réalisé une enquête auprès des entreprises et organisations publiques françaises. Avec plusieurs objectifs : cerner les enjeux associés aux systèmes d’information, mesurer les usages des services managés les budgets associés.

Best Practices

Informations

REMARQUE ! Ce site utilise des cookies et autres technologies similaires.

Si vous ne changez pas les paramètres de votre navigateur, vous êtes d'accord. En savoir plus

J'ai compris