Le management du digital
Rechercher

Intelligence artificielle : l'expression pour embellir les solutions logicielles

Il paraît que si un éditeur de logiciels accole à la description de son offre qu’elle est basée sur de l’intelligence artificielle, sa valorisation fait un bond. Ce phénomène n’a pas encore été mesuré, mais il est probable que cette ficelle marketing, très répandue, le sera de plus en plus.

Dans le domaine de l’intelligence artificielle, il y a au moins une certitude : c’est que l’on ne sait pas quels en seront les contours, les enjeux, les dangers ou les opportunités. Et, si études, colloques et séminaires sur l’IA foisonnent, il reste difficile d’élaborer une roadmap claire. Par exemple, l’impact sur l’emploi est à la fois considéré comme catastrophique par certaines études (un emploi sur deux serait menacé aux Etats-Unis, selon un rapport de la Maison Blanche publié fin 2016) ou comme une opportunité (lire page 9 dans ce numéro) pour en créer. La difficulté de réussir un exercice prospectif dans ce domaine n’est pas liée aux aspects technologiques, mais à ce qui relève de l’imagination et de la créativité du cerveau humain pour suggérer de nouveaux usages. Lors de la dernière conférence de l’USI, Eddie Obeng, professeur en entrepreneuriat et en innovation à la Henley Business School, a expliqué que « la technologie est là pour améliorer l’efficacité des individus et non pas pour les remplacer. Car si on remplace les individus par des machines, il n’y aura plus d’avancées, de moyens de se différencier. » Et d’ajouter : « Les prospectivistes font tous la même erreur : ils déshumanisent ! » Surtout lorsqu’ils parlent d’intelligence artificielle.

Best Practices propose des publications payantes.
Comparez nos différentes offres d'abonnement.

Philippe Rosé

Philippe Rosé

Docteur en sciences économiques et auteur d’une vingtaine d’ouvrages sur le management des systèmes d’information, Philippe Rosé est rédacteur en chef des publications Best Practices.

Nos Ouvrages

  • Symposiums Gartner Rétrospective 2017-2021

    Les équipes de Best Practices assistent chaque année au Symposium organisé par le cabinet Gartner qui présente des études, ses analyses et ses opinions sur l’évolution des technologies, du digital et des systèmes d’information.

  • Benchmark Digital&Business - numéro 157

    Ce numéro de Benchmark Digital & Business regroupe l’essentiel des chiffres et des tendances présentés lors du Symposium Gartner 2021, qui s’est déroulé en novembre, à distance.

  • Benchmark Digital&Business - numéro 156

    Ce numéro de Benchmark Digital & Business regroupe l’essentiel des chiffres et des tendances présentés lors du Symposium Gartner 2021, qui s’est déroulé en novembre, à distance.

A ne pas manquer

  • Comment rater...
sa Data Integration

    Pour rater son intégration de données, rien de plus simple. C’est à la portée de toutes les entreprises ! Il suffit de suivre nos treize commandements et d’oublier la gouvernance, la qualité, la sécurité et les enjeux métiers.

  • Comment rater...
sa génération de leads

    Il existe un lien étroit entre le dynamisme commercial d'un éditeur de logiciels ou d'un intégrateur et la qualité des leads dont disposent les commerciaux pour maintenir leur performance. Mais il est très facile de ruiner votre performance commerciale.

  • Comment rater...
sa stratégie Big Data

    Une stratégie Big Data ne s'improvise pas. Quoique... Ce nouveau titre de la collection "Comment rater..." propose les douze commandements pour tous ceux qui veulent vraiment rater leur stratégie Big Data.

Best Practices

Informations

REMARQUE ! Ce site utilise des cookies et autres technologies similaires.

Si vous ne changez pas les paramètres de votre navigateur, vous êtes d'accord. En savoir plus

J'ai compris