Le management du digital
Rechercher

DSI et chef d’orchestre

Lors de la dernière convention de l’USF, le chef d’orchestre Jean-Philippe Dambreville a établi un parallèle entre son métier et celui de manager. « Un orchestre, c’est d’abord une équipe d’experts, de très haut niveau, plus compétents que le chef d’orchestre dans leur spécialité, caractéristique que l’on retrouve désormais dans beaucoup d’entreprises », a-t-il expliqué.

Et chaque musicien « n’est pas là pour se faire remarquer, mais pour servir le collectif. Nous avons donc différents profils et de multiples attentes à gérer. » Comme dans beaucoup d’organisations. Il a également abordé la question de la valeur. Un tableau de Van Gogh vaut plusieurs millions de dollars, alors qu’une symphonie de Beethoven ne vaut rien (on la trouve gratuitement sur Internet). Dans le premier cas, c’est le support, unique, qui crée la valeur. Dans le second c’est le processus : certains sont prêts à payer plusieurs centaines d’euros pour entendre Beethoven joué par l’orchestre de Vienne… Ainsi, « la valeur réside dans la capacité des musiciens à se saisir du processus pour lui donner vie. » Avec deux qualités : la qualité d’intention (avoir envie de travailler en équipe) et la qualité d’attention (focalisation sur le processus). Le parallèle entre l’orchestre et le management est évident, en particulier pour le management du SI : la valeur n’est pas toujours là où on croît, les bonnes pratiques ne sont rien sans le talent de ceux qui les mettent en œuvre, les qualités d’intention et d’attention sont plus que jamais fondamentales, surtout en période de pénurie de compétences et de préoccupations sur le bien-être au travail.

Best Practices propose des publications payantes.
Comparez nos différentes offres d'abonnement.

Philippe Rosé

Philippe Rosé

Docteur en sciences économiques et auteur d’une vingtaine d’ouvrages sur le management des systèmes d’information, Philippe Rosé est rédacteur en chef des publications Best Practices.

Nos Ouvrages

  • Benchmark Digital&Business - numéro 156

    Ce numéro de Benchmark Digital & Business regroupe l’essentiel des chiffres et des tendances présentés lors du Symposium Gartner 2021, qui s’est déroulé en novembre, à distance.

  • Symposiums Gartner : la synthèse

    Les équipes de Best Practices assistent chaque année au Symposium organisé par le cabinet Gartner qui présente des études, ses analyses et ses opinions sur l’évolution des technologies, du digital et des systèmes d’information.

  • La transformation digitale en 465 questions

    L’un des facteurs clés de réussite de la transformation digitale reste l’accès à la bonne expertise, aux meilleures pratiques et à tout ce qui peut favoriser le benchmark des organisations par rapport au marché, aux usages et aux technologies disponibles.

A ne pas manquer

  • Comment rater...
sa Data Integration

    Pour rater son intégration de données, rien de plus simple. C’est à la portée de toutes les entreprises ! Il suffit de suivre nos treize commandements et d’oublier la gouvernance, la qualité, la sécurité et les enjeux métiers.

  • Comment rater...
sa génération de leads

    Il existe un lien étroit entre le dynamisme commercial d'un éditeur de logiciels ou d'un intégrateur et la qualité des leads dont disposent les commerciaux pour maintenir leur performance. Mais il est très facile de ruiner votre performance commerciale.

  • Comment rater...
sa stratégie Big Data

    Une stratégie Big Data ne s'improvise pas. Quoique... Ce nouveau titre de la collection "Comment rater..." propose les douze commandements pour tous ceux qui veulent vraiment rater leur stratégie Big Data.

Best Practices

Informations

REMARQUE ! Ce site utilise des cookies et autres technologies similaires.

Si vous ne changez pas les paramètres de votre navigateur, vous êtes d'accord. En savoir plus

J'ai compris