Le management du digital
Rechercher

Déséquilibre

Comment représenter simplement les différents univers de la DSI ? Pour simplifier, on peut retenir une frontière qui définit deux environnements : ce qui est dans l’entreprise et ce qui est en dehors.

Ces deux environnements se décomposent eux-mêmes en deux. D’une part, dans l’entreprise, entre ce qui relève de la gestion interne de la DSI et ce qui concerne les utilisateurs, au sens large, c’est-à-dire incluant les directions métiers et la DG. D’autre part, hors de l’entreprise, entre ce qui relève des relations avec les fournisseurs et ce qui concerne les utilisateurs externes, autrement dit les clients de l’entreprise, en contact avec le front-office. Une des missions du DSI consiste à maintenir un équilibre entre ces quatre univers. Si l’un d’entre eux devient hypertrophié, pour de bonnes raisons, par exemple la recherche de l’excellence opérationnelle, le DSI se trouve néanmoins dans une situation de risque car, par définition, cela affaiblit les autres univers. Par exemple, être très performant pour satisfaire les directions métier mais en étant très en retard sur la maturité des relations fournisseurs provoquera un jour ou l’autre des conflits. De même, privilégier les clients externes, intention fort louable bien sûr, mais ne pas se préoccuper de l’optimisation du fonctionnement interne de la DSI provoquera aussi des frictions, notamment en termes de motivation des équipes et de partage des connaissances. L’enjeu est donc, pour le DSI, d’anticiper la possibilité d’un tel déséquilibre. Cela suppose bien sûr de disposer des compétences nécessaires, des ressources suffisantes et, en définitive, d’une reconnaissance, en particulier en interne. Finalement, DSI est un métier où il faut savoir marcher sur quatre pieds sans se trouver déséquilibré. Et même parfois courir...

Best Practices propose des publications payantes.
Comparez nos différentes offres d'abonnement.

Philippe Rosé

Philippe Rosé

Docteur en sciences économiques et auteur d’une vingtaine d’ouvrages sur le management des systèmes d’information, Philippe Rosé est rédacteur en chef des publications Best Practices.

Nos Ouvrages

  • Symposiums Gartner Rétrospective 2017-2021

    Les équipes de Best Practices assistent chaque année au Symposium organisé par le cabinet Gartner qui présente des études, ses analyses et ses opinions sur l’évolution des technologies, du digital et des systèmes d’information.

  • Benchmark Digital&Business - numéro 157

    Ce numéro de Benchmark Digital & Business regroupe l’essentiel des chiffres et des tendances présentés lors du Symposium Gartner 2021, qui s’est déroulé en novembre, à distance.

  • Benchmark Digital&Business - numéro 156

    Ce numéro de Benchmark Digital & Business regroupe l’essentiel des chiffres et des tendances présentés lors du Symposium Gartner 2021, qui s’est déroulé en novembre, à distance.

A ne pas manquer

  • Comment rater...
sa Data Integration

    Pour rater son intégration de données, rien de plus simple. C’est à la portée de toutes les entreprises ! Il suffit de suivre nos treize commandements et d’oublier la gouvernance, la qualité, la sécurité et les enjeux métiers.

  • Comment rater...
sa génération de leads

    Il existe un lien étroit entre le dynamisme commercial d'un éditeur de logiciels ou d'un intégrateur et la qualité des leads dont disposent les commerciaux pour maintenir leur performance. Mais il est très facile de ruiner votre performance commerciale.

  • Comment rater...
sa stratégie Big Data

    Une stratégie Big Data ne s'improvise pas. Quoique... Ce nouveau titre de la collection "Comment rater..." propose les douze commandements pour tous ceux qui veulent vraiment rater leur stratégie Big Data.

Best Practices

Informations

REMARQUE ! Ce site utilise des cookies et autres technologies similaires.

Si vous ne changez pas les paramètres de votre navigateur, vous êtes d'accord. En savoir plus

J'ai compris