Le management du digital
Rechercher

Dépréciation

« Les dépréciations de survaleurs ont dépassé les niveaux de 2013 en France et en Europe. Face à des perspectives moroses, les sociétés doivent souvent tirer un trait sur leurs acquisitions passées », nous apprend le quotidien économique Les Echos (5 novembre 2014).

Ces dépréciations (près de trois milliards d’euros en 2013 pour les seules entreprises du CAC 40) sont liées à la baisse des marchés financiers et concernent souvent des sociétés acquises, payées plus cher que la simple valeur de l’actif figurant à leur bilan. C’est le principe du goodwill (survaleur). Une partie de celle-ci est liée, du moins on l’espère, à la valeur des actifs immatériels, dont le système d’information. Ce dernier a un avantage : s’il est bien entretenu, sa valeur ne fluctue pas en fonction des cours de bourse. On pourrait d’ailleurs imaginer que, dans le cas de l’acquisition d’une entreprise, plus son SI génère de la survaleur, moins il y a de risques de dépréciation future pour l’acquéreur. C’est en tout cas le seul actif (avec le capital humain des collaborateurs) qui peut s’apprécier, à la différence des bâtiments, des machines, dont la valeur s’érode avec le temps, ou des actions, dont les cours sont très volatils. On n’a que peu d’indications sur la manière dont les financiers valorisent les systèmes d’information lors de fusions-acquisitions. Parions qu’ils appliquent leurs vieux réflexes d’additionner essentiellement des valeurs comptables et de sous-estimer la valeur du SI pour les clients, la performance, la compétitivité... Évaluer le SI à sa juste valeur : voilà un principe qui éviterait certainement de nouvelles dépréciations d’actifs qui font toujours mauvais genre...

Best Practices propose des publications payantes.
Comparez nos différentes offres d'abonnement.

Philippe Rosé

Philippe Rosé

Docteur en sciences économiques et auteur d’une vingtaine d’ouvrages sur le management des systèmes d’information, Philippe Rosé est rédacteur en chef des publications Best Practices.

Nos Ouvrages

  • Symposiums Gartner Rétrospective 2017-2021

    Les équipes de Best Practices assistent chaque année au Symposium organisé par le cabinet Gartner qui présente des études, ses analyses et ses opinions sur l’évolution des technologies, du digital et des systèmes d’information.

  • Benchmark Digital&Business - numéro 157

    Ce numéro de Benchmark Digital & Business regroupe l’essentiel des chiffres et des tendances présentés lors du Symposium Gartner 2021, qui s’est déroulé en novembre, à distance.

  • Benchmark Digital&Business - numéro 156

    Ce numéro de Benchmark Digital & Business regroupe l’essentiel des chiffres et des tendances présentés lors du Symposium Gartner 2021, qui s’est déroulé en novembre, à distance.

A ne pas manquer

  • Comment rater...
sa Data Integration

    Pour rater son intégration de données, rien de plus simple. C’est à la portée de toutes les entreprises ! Il suffit de suivre nos treize commandements et d’oublier la gouvernance, la qualité, la sécurité et les enjeux métiers.

  • Comment rater...
sa génération de leads

    Il existe un lien étroit entre le dynamisme commercial d'un éditeur de logiciels ou d'un intégrateur et la qualité des leads dont disposent les commerciaux pour maintenir leur performance. Mais il est très facile de ruiner votre performance commerciale.

  • Comment rater...
sa stratégie Big Data

    Une stratégie Big Data ne s'improvise pas. Quoique... Ce nouveau titre de la collection "Comment rater..." propose les douze commandements pour tous ceux qui veulent vraiment rater leur stratégie Big Data.

Best Practices

Informations

REMARQUE ! Ce site utilise des cookies et autres technologies similaires.

Si vous ne changez pas les paramètres de votre navigateur, vous êtes d'accord. En savoir plus

J'ai compris