Le management du digital
Rechercher

100 milliards d’euros

Lors de sa journée dédiée au secteur public, qui s’est tenue le 12 octobre 2017, le CXP a présenté ses estimations de la dépense IT globale en France. Elle est un peu inférieure à 94 milliards d’euros pour 2017. Cela peut paraître beaucoup, ou pas, selon le point de vue.

A quoi peut-on comparer ce montant d’environ 100 milliards d’euros ? C’est l’équivalent, par exemple, de ce que réclame l’Union européenne à la Grande-Bretagne dans le cadre du Brexit, du montant global des niches fiscales pour 2018, du chiffre d’affaires de l’assureur Axa, du coût annuel estimé de la pollution en France, des bénéfices cumulés de toutes les sociétés du CAC 40, de la capitalisation de LVMH ou de celle de l’Oréal. La dépense IT française (y compris les dépenses de personnel) représente environ 4 % du PIB (produit intérieur brut) ou 3,2 % si l’on exclut les dépenses de personnel. Ces presque 100 milliards de dépenses IT dans l’Hexagone sont, en proportion, plutôt en retrait par rapport à la moyenne mondiale. Les dépenses IT mondiales (hors frais de personnel), estimées par Gartner à 3 464 milliards de dollars pour 2017, pèsent environ 4,5 % du PIB mondial (75 544 milliards en 2016, selon la Banque mondiale). En Europe, d’après une étude de CIOnet parue en 2016, le ratio dépenses IT/chiffre d’affaires des entreprises européennes était évalué à 5,5 %. Il reste donc de la marge pour dépenser un peu plus... On pourrait d’ailleurs imaginer des « critères de Maastricht » à l’envers : au lieu de s’interdire de dépasser les 3 % de déficit, imposer de consacrer au moins 4 ou 5 % du chiffre d’affaires ou des budgets publics aux technologies de l’information. En évitant, bien sûr, d’investir dans n’importe quoi pour satisfaire à ce type d’obligation...

Best Practices propose des publications payantes.
Comparez nos différentes offres d'abonnement.

Philippe Rosé

Philippe Rosé

Docteur en sciences économiques et auteur d’une vingtaine d’ouvrages sur le management des systèmes d’information, Philippe Rosé est rédacteur en chef des publications Best Practices.

Nos Ouvrages

  • Symposiums Gartner Rétrospective 2017-2021

    Les équipes de Best Practices assistent chaque année au Symposium organisé par le cabinet Gartner qui présente des études, ses analyses et ses opinions sur l’évolution des technologies, du digital et des systèmes d’information.

  • Benchmark Digital&Business - numéro 157

    Ce numéro de Benchmark Digital & Business regroupe l’essentiel des chiffres et des tendances présentés lors du Symposium Gartner 2021, qui s’est déroulé en novembre, à distance.

  • Benchmark Digital&Business - numéro 156

    Ce numéro de Benchmark Digital & Business regroupe l’essentiel des chiffres et des tendances présentés lors du Symposium Gartner 2021, qui s’est déroulé en novembre, à distance.

A ne pas manquer

  • Comment rater...
sa Data Integration

    Pour rater son intégration de données, rien de plus simple. C’est à la portée de toutes les entreprises ! Il suffit de suivre nos treize commandements et d’oublier la gouvernance, la qualité, la sécurité et les enjeux métiers.

  • Comment rater...
sa génération de leads

    Il existe un lien étroit entre le dynamisme commercial d'un éditeur de logiciels ou d'un intégrateur et la qualité des leads dont disposent les commerciaux pour maintenir leur performance. Mais il est très facile de ruiner votre performance commerciale.

  • Comment rater...
sa stratégie Big Data

    Une stratégie Big Data ne s'improvise pas. Quoique... Ce nouveau titre de la collection "Comment rater..." propose les douze commandements pour tous ceux qui veulent vraiment rater leur stratégie Big Data.

Best Practices

Informations

REMARQUE ! Ce site utilise des cookies et autres technologies similaires.

Si vous ne changez pas les paramètres de votre navigateur, vous êtes d'accord. En savoir plus

J'ai compris