Le management du digital
Rechercher

Six bonnes raisons pour passer une mauvaise année 2011

On a beau faire, c’est tous les ans pareil. Quantité de personnes vous souhaitent une « bonne et heureuse année » alors que, vous le savez bien, vous aurez toujours autant d’ennuis, de problèmes plus ou moins sérieux à gérer, toujours autant d’utilisateurs hargneux, de directions métiers méfiantes et de personnalités hostiles parmi vos néanmoins « chers collègues ».

Il y a au moins six bonnes/mauvaises (à vous de voir) raisons pour ne pas accorder foi à toutes les bonnes intentions qui s’exprimeront à travers ce fameux « bonne et heureuse année ».

  • « Vous avez votre carrière devant vous en 2011 », va-t-on vous dire si vous avez le malheur de réclamer en fin d’année une petite gratification que vous jugerez bien méritée compte tenu des services rendus en 2010. Oui, bien sûr, mais on ne compte plus ceux qui ont fini précisément au fond d’une carrière (qu’ils avaient devant eux) les pieds coulés dans un bloc de béton.
  • Bonne nouvelle, vous allez être réincarné en animal. Eh oui, vos patrons vont rechercher un mouton à cinq pattes (vous n’avez pas le choix de l’animal...).
  • Vous ferez face aux coûts bas. De toute façon, vous n’aurez pas le choix que d’affronter les coûts bas et de gagner la partie.
  • Votre entreprise fera une nouvelle croissance externe en 2011. Ce qui ravira votre direction générale et les actionnaires vous occasionnera un cauchemar de plus, surtout si ces braves gens ont la bonne idée d’acquérir des entreprises dans des pays dits émergents, mais qui n’ont pas émergé côté système d’information, avec des matériels que même les antiquaires ne veulent plus (à la rigueur, le Musée de l’informatique serait preneur...) et des utilisateurs qui vont ouvrir des grands yeux ronds quand vous allez leur expliquer que le core model va être déployé chez eux dans les trois mois. C’est vrai que dans les steppes d’Asie, ils ne sont pas habitués à parler gouvernance dans le texte.
  • La crise va continuer. Vous pourrez donc recycler vos slides de l’année dernière pour vos prochaines réunions budgétaires. Vous savez, ceux dans lesquels vous avez anticipé une baisse de 15 % de votre budget pour éviter d’avoir à en subir une de 25 %.
  • Bonne nouvelle, votre patron vous a annoncé qu’en 2011, vous allez enfin faire partie du comité de direction ! Pas de précipitation, il s’agit peut-être du comité qui va vous indiquer la « bonne » direction à prendre. Pas forcément celle à laquelle vous pensiez...

Pensez-y dès que l’un de vos collègues va venir sous souhaiter une « bonne et heureuse année ».

Best Practices propose des publications payantes.
Comparez nos différentes offres d'abonnement.

Olivier Séhiaud

Olivier Séhiaud

Olivier Séhiaud est le pseudonyme du DSI d’un grand groupe industriel français. Il nous livre en exclusivité ses réflexions sur son métier et les technologies de l’information.

Nos Ouvrages

  • Symposiums Gartner : la synthèse

    Les équipes de Best Practices assistent chaque année au Symposium organisé par le cabinet Gartner qui présente des études, ses analyses et ses opinions sur l’évolution des technologies, du digital et des systèmes d’information.

  • La transformation digitale en 465 questions

    L’un des facteurs clés de réussite de la transformation digitale reste l’accès à la bonne expertise, aux meilleures pratiques et à tout ce qui peut favoriser le benchmark des organisations par rapport au marché, aux usages et aux technologies disponibles.

  • Benchmark Digital&Business - numéro 136

    Ce numéro de Benchmark Digital & Business regroupe l’essentiel des chiffres et des tendances présentés lors du Symposium Gartner 2020, qui s’est déroulé en novembre, à distance. Les quelques 4 000 slides mis à la disposition des participants ont été analysés, afin de trouver les informations et chiffres-clés les plus pertinents.

A ne pas manquer

  • Comment rater...
sa Data Integration

    Pour rater son intégration de données, rien de plus simple. C’est à la portée de toutes les entreprises ! Il suffit de suivre nos treize commandements et d’oublier la gouvernance, la qualité, la sécurité et les enjeux métiers.

  • Comment rater...
sa génération de leads

    Il existe un lien étroit entre le dynamisme commercial d'un éditeur de logiciels ou d'un intégrateur et la qualité des leads dont disposent les commerciaux pour maintenir leur performance. Mais il est très facile de ruiner votre performance commerciale.

  • Comment rater...
sa stratégie Big Data

    Une stratégie Big Data ne s'improvise pas. Quoique... Ce nouveau titre de la collection "Comment rater..." propose les douze commandements pour tous ceux qui veulent vraiment rater leur stratégie Big Data.

Best Practices

Informations

REMARQUE ! Ce site utilise des cookies et autres technologies similaires.

Si vous ne changez pas les paramètres de votre navigateur, vous êtes d'accord. En savoir plus

J'ai compris