Le management du digital
Rechercher

Rex, au pied !

Les DSI vont-ils devoir adopter un chien ? à entendre ce que l’on explique en comité de direction, c’est fort probable qu’il va nous falloir aller faire un tour dans les locaux de la SPA, la Société protectrice des animaux. On ne nous parle que de Rex. Rex, par-çi, Rex par là.

Au début, je croyais qu’il s’agissait du nouveau chien de notre vénérable Président, Pierre-Henri Sapert-Bocoup et, que pour tous ceux qui veulent se faire bien voir, citer le nom de Rex dans une conversation serait une bonne manière d’avoir une augmentation ou, au moins, un peu plus de considération. Lorsque j’ai présenté mon projet de budget 2010, avec la liste de tous nos projets, le directeur financier m’a rétorqué : « Où il est, le Rex ? ». Le patron de la logistique m’a lui aussi demandé si j’avais « consulté des Rex » avant de lui présenter la refonte du système de Supply Chain (que tous les utilisateurs appellent « la Supplice Chaîne ».
« Heu... ben non », lui ai-je répondu.
« Vous reviendrez lorsque vous pourrez-nous présenter vos Rex. », a conclu notre Président. Ah, bon, parce qu’ils sont plusieurs, maintenant ?
J’ai alors contacté l’un de mes amis, DSI lui aussi, mais dans un groupe de grande distribution et qui connaît toutes les arcanes des entreprises réputées difficiles. Il faut dire qu’il est habitué à la rigueur et à la rudesse de ce milieu, où les systèmes d’information sont le dernier rayon approvisionné en ressources budgétaires, souvent pas fraîches. « Le Rex ? Moi, on me casse les pieds avec ça depuis au moins dix ans, m’explique-t-il. Et il y en a deux : le résultat d’exploitation (c’est le Rex méchant...) et le retour d’expérience (C’est le Rex plutôt gentil...). Si tu lances un projet sans identifier les bénéfices et sans t’être assuré que des retours d’expériences d’autres entreprises ont été étudiés, on te le fais savoir tout de suite. »

J’ai donc ajouté dans tous mes slides (la nourriture préférée des Rex gloutons...) la mention systématique de tous les éléments justifiant la rentabilité des projets systèmes d’information. Rex est devenu le chien de garde de la rentabilité des projets. J’ai même affiché dans la salle de réunion où se déroulent tous les comités de pilotage un panneau « Chien méchant » ! à chaque fois qu’un digne représentant des maîtrises d’ouvrage me demande de rajouter telle ou telle fonctionnalité, plutôt coûteuse, voire inutile, selon nous, je lui désigne le panneau « Chien méchant » et lui demande ce qu’en penserait notre ami Rex. Notre toutou est finalement très utile. J’en ai même acheté un vrai, mais je ne l’ai pas appelé Rex. Je l’ai baptisé Sultan. C’est moins con...

Mon referentiel SehiaudMon référentiel des métiers improbables de la DSI

Il existe des métiers improbables mais néanmoins indispensables pour une DSI. Au sommaire de cet ouvrage : les 106 métiers dont un DSI ne pourra pas se passer, depuis l'aboyeur d'appel à projets jusqu'au désillusionniste de carré magique, en passant par le goûteur de recette applicative ou le tordeur de bases de données massivement parallèles...

Lire le sommaire de ce numéro : cliquer ici

Acheter cet ouvrages : cliquer ici

Best Practices propose des publications payantes.
Comparez nos différentes offres d'abonnement.

Olivier Séhiaud

Olivier Séhiaud

Olivier Séhiaud est le pseudonyme du DSI d’un grand groupe industriel français. Il nous livre en exclusivité ses réflexions sur son métier et les technologies de l’information.

Nos Ouvrages

  • Symposiums Gartner : la synthèse

    Les équipes de Best Practices assistent chaque année au Symposium organisé par le cabinet Gartner qui présente des études, ses analyses et ses opinions sur l’évolution des technologies, du digital et des systèmes d’information.

  • La transformation digitale en 465 questions

    L’un des facteurs clés de réussite de la transformation digitale reste l’accès à la bonne expertise, aux meilleures pratiques et à tout ce qui peut favoriser le benchmark des organisations par rapport au marché, aux usages et aux technologies disponibles.

  • Benchmark Digital&Business - numéro 136

    Ce numéro de Benchmark Digital & Business regroupe l’essentiel des chiffres et des tendances présentés lors du Symposium Gartner 2020, qui s’est déroulé en novembre, à distance. Les quelques 4 000 slides mis à la disposition des participants ont été analysés, afin de trouver les informations et chiffres-clés les plus pertinents.

A ne pas manquer

  • Comment rater...
sa Data Integration

    Pour rater son intégration de données, rien de plus simple. C’est à la portée de toutes les entreprises ! Il suffit de suivre nos treize commandements et d’oublier la gouvernance, la qualité, la sécurité et les enjeux métiers.

  • Comment rater...
sa génération de leads

    Il existe un lien étroit entre le dynamisme commercial d'un éditeur de logiciels ou d'un intégrateur et la qualité des leads dont disposent les commerciaux pour maintenir leur performance. Mais il est très facile de ruiner votre performance commerciale.

  • Comment rater...
sa stratégie Big Data

    Une stratégie Big Data ne s'improvise pas. Quoique... Ce nouveau titre de la collection "Comment rater..." propose les douze commandements pour tous ceux qui veulent vraiment rater leur stratégie Big Data.

Best Practices

Informations

REMARQUE ! Ce site utilise des cookies et autres technologies similaires.

Si vous ne changez pas les paramètres de votre navigateur, vous êtes d'accord. En savoir plus

J'ai compris