Bonnes pratiques et expertises IT
Rechercher

Quand le SI s’envoie en l’air

Il m’arrive de prendre l’avion, notamment pour me rendre dans les usines que le groupe possède hors de France. À chaque fois, vous l’avez constaté, les hôtesses nous réexpliquent les consignes de sécurité et les pilotes font quelques annonces. Peut-être n’avez-vous pas fait l’analogie, mais cet exercice est très proche de notre métier et de notre manière de gérer les projets.

En effet, si l’on reprend les principales expressions et injonctions exprimées par le personnel navigant, nous pourrions très bien, en comité de direction ou lors de présentations aux métiers, utiliser les mêmes termes pour expliquer les projets IT.

  • « Les portes de l’avion seront fermées vingt minutes avant le décollage » : on évite ainsi que les métiers ajoutent des spécifications en pensant qu’à la DSI, c’est Open Bar 24 heures sur 24.
  • « PNC aux portes » : comprendre « personnel numérique compétent », bien sûr...
  • « Nous sommes en troisième position pour le décollage » : on retrouve la gestion des priorités dans les projets, certains sont des gros porteurs (de valeur), d’autre sont des jets (à ROI rapide), d’autres encore sont des avions de tourisme (pour faire plaisir à tel ou tel manager...). Mais tous ne peuvent décoller en même temps...
  • « Nous atteindrons notre destination dans... » : il est important de fixer des délais de livraison des projets, même si la force du vent (les impondérables...) les modifient.
  • « Sur ce vol, nos hôtesses parlent français, anglais, espagnol, chinois, japonais, italien.... » : un bel exemple d’adaptation au langage du client...
  • « Nous volerons à une altitude de... » : il est important, pour les DSI et leurs équipes, de prendre de la hauteur pour appréhender les enjeux du projet. En évitant, bien sûr, que les utilisateurs ne pensent que « les chefs de projet planent à 12 000. »
  • « Les notices de sécurité sont dans la pochette devant vous et les gilets de sauvetage sont situés sous votre siège, relevez la tablette et le dossier de votre siège pour le décollage et l’atterrissage » : expliquer les mécanismes de sécurité associés à un projet est toujours utile... même si les utilisateurs n’écoutent pas ce qu’on leur raconte !
  • « Les issues de secours sont situées à l’arrière et à l’avant et en cas de dépressurisation, les masques à oxygène tomberont automatiquement » : si le projet tombe à l’eau, un plan B est toujours utile pour sauver les utilisateurs.
  • « En cas de turbulences, regagnez votre siège et gardez vos ceintures attachées » : les turbulences les plus courantes sont, bien sûr, les turbulences budgétaires et il faut se préparer non seulement à attacher sa ceinture mais surtout à la serrer...
  • « Des rafraîchissements vous seront servis pendant le vol » : pour les projets difficiles ou très longs, les utilisateurs doivent être réconfortés, par exemple en les nourrissant de versions bêta. Cela ne remplace pas un projet consistant rempli de vitamines, mais ça permet de tenir le coup en attendant.
  • « Ce vol est non-fumeur et les toilettes sont équipées de détecteurs de fumée » : contrevenir aux règles entraîne des sanctions, par exemple si les métiers ont l’idée d’utiliser des applications en mode SaaS sans consulter la DSI.
  • « Nous commençons notre descente vers notre destination » : la prédictibilité de la fin du projet est importante pour que les utilisateurs commencent à anticiper leurs futurs usages.
  • « PNC, dernier virage » : cela correspond aux derniers tests avant le débarquement des fonctionnalités.
  • « Merci de rester assis jusqu’à l’arrêt complet de l’appareil » : les utilisateurs sont toujours impatients de jouer avec leur nouvelle application, mais il faut leur rappeler qu’ils ne s’enthousiasment pas trop vite et qu’il est préférable que les équipes de la DSI vérifient que tout est OK avant la mise en production.
  • « Prenez garde à la chute d’objets en ouvrant le coffre à bagages » : il y aura toujours des bugs, avec des sacs de fonctionnalités mal rangées, des valises de données un peu trop volumineuses ou des APIs bancales qui menacent l’équilibre de l’ensemble.

Il va de soi que la sécurité des avions, tout comme celle des projets, est assurée lorsque le pilote a des heures de vol...

Best Practices propose des publications payantes.
Comparez nos différentes offres d'abonnement.

Olivier Séhiaud

Olivier Séhiaud

Olivier Séhiaud est le pseudonyme du DSI d’un grand groupe industriel français. Il nous livre en exclusivité ses réflexions sur son métier et les technologies de l’information.

Nos Ouvrages

  • La sécurité du système d’information en 180 questions

    Les cyber attaques n’ont jamais occasionné autant de dégâts dans les entreprises. Comment mieux se protéger ? Ce guide pratique regroupe les 180 questions que doivent se poser les responsables sécurité et les DSI. Avec des réponses concrètes…

  • Best Practices Spotlight 
Atlas - Édition 2018

    L’Atlas du DSI regroupe tous les sujets publiés dans le cadre du service de benchmarking et de veille Best Practices Spotlight. L’Atlas du DSI propose des articles synthétiques pour rester à l'état de l'art, des chiffres-clés pour se benchmarker, des argumentaires pour convaincre les métiers, des bonnes pratiques à partager avec vos équipes et des résumés d'études que vous n'avez jamais le temps de lire.

  • Best Practices
Mises en œuvre

    Cette première édition des Best Practices mises en oeuvre regroupent des recommandations, des conseils et des méthodologies issues de retours d'expérience de DSI et de l'expertise de nos équipes. La centaine d'articles retenus abordent la stratégie et le management du SI, la gestion de projet, la valorisation de la DSI, le sourcing et le pilotage de la DSI.

A ne pas manquer

Best Practices

Informations

REMARQUE ! Ce site utilise des cookies et autres technologies similaires.

Si vous ne changez pas les paramètres de votre navigateur, vous êtes d'accord. En savoir plus

J'ai compris