Le management du digital
Rechercher

Les missions cultes

J'adore les références historiques, elles nous en apprennent beaucoup sur le présent. Ainsi, on se souvient tous des émissions de télévision plus ou moins cultes, beaucoup sont aujourd'hui disparues, certaines perdurent depuis des décennies.

Il est dommage que n'existe pas une chaîne de télévision pour les DSI, qui reprendrait les concepts qui ont fait le succès des émissions d'antan. Je vous propose une grille de programmes qui, comme dirait le commercial avant-vente d'un éditeur pressé de vendre une solution pour boucler son trimestre fiscal, « vaut ce qu’elle vaut ».

Le Schmilblick : des candidats doivent deviner à quoi peut bien servir une nouvelle solution logicielle. Ça peut durer très longtemps...

Cinq colonnes à la Une : rebaptisée « Cinq colonnes de base de données à la Une », il s'agit d'une série de reportages au cœur des tribus les plus sauvages d'administrateurs de bases de données. Une émission diffusée, comme il se doit, en Microsoft Access Prime Time.

Coucou c’est nous : une pléiade d'auditeurs et de commerciaux d'éditeurs viennent expliquer sur le plateau comment ils ont récupéré des millions avec les audits de licences.

Questions pour un champion : dans ce jeu, tous les candidats gagnent, quelles que soient les questions que pose l'animateur Julien LePerd. Il faut dire qu'ils sont tous consultants en stratégie et ont donc réponse à tout.

Chefs d'œuvre en péril : une belle émission sur les mainframes décorés à l'ERP de première génération, auxquels personne n’ose toucher, car ils sont protégés au titre du patrimoine numérique naturel.

Au théâtre ce soir : une série de pièces comiques sur les séances des comités de direction, avec des portes qui claquent, de multiples trahisons, d'innombrables cachotteries et autres coucheries entre les protagonistes. Heureusement, ce n'est que de la fiction.

Le petit rapporteur : l'actualité d'une DSI vue par un DAF. Pas toujours très drôle.

Le mot le plus long : le principe est de trouver le plus possible de mots longs et incompréhensibles dans une présentation Powerpoint, conçue par des consultants seniors d'une société de services. Les gagnants emportent une boîte de jeu de Lego pour assembler des avenants.

Le Bêbête show : on se retrouve au cœur de formations à de nouvelles applications, avec des utilisateurs qui ont le droit de poser toutes les questions qu'ils veulent. Vraiment toutes.

Des chiffres et des lettres : des candidats DSI s'essaient à la pratique de l'élaboration budgétaire, mais aucun n'a pu se targuer de prononcer la phrase fatidique qui l'aurait fait gagner une semaine de repos : « Le compte est bon ! ».

Les dossiers de l"écran : une série de débats avec des experts sur les avantages et les inconvénients des interfaces utilisateur.

Trente millions d'amis : plusieurs reportages s'attachent à décrire comment apprivoiser ses utilisateurs, les caresser dans le sens du poil, faire en sorte qu'ils restent propres, les empêcher d'aboyer trop fort et de salir le système d'information.

Sacrée soirée : cette émission suit le quotidien de DSI qui participent à de nombreux événements organisés par les fournisseurs et les clubs de DSI.

Téléshopping : des bonimenteurs déguisés en commerciaux avant-vente de grands éditeurs de logiciels essaient de vendre des solutions qui ne servent à rien pour un prix exceptionnel, en faisant croire le contraire. Le pire est qu'ils y parviennent...

C'est mon choix : des DSI invités en plateau racontent leurs malheurs et leur quotidien, pas toujours facile. L'émission sur « Les troubles mentaux des directions métiers » a battu un record d'audience.

Perdu de vue : dans cette émission, les candidats doivent retrouver la vision du futur de leur système d'information et des valeurs fondamentales qui vont avec, qu'ils ont depuis longtemps oublié.

Apostrophes : cette émission littéraire rassemble des auteurs de livres blancs, issus des plus grandes maisons d'édition (de logiciels), qui sont questionnés sur l'intérêt éditorial de leur production. Le format a été progressivement raccourci, la plupart des auteurs invités montraient peu d'enthousiasme et éprouvaient quelques difficultés à mettre en exergue la réelle qualité littéraire de leur prose.

Le jeu de la vérité : des DSI jurent de dire toute la vérité, rien que la vérité. Tous les participants à cette émission ont, par la suite, été contraints de quitter leur poste.

Mon referentiel SehiaudMon référentiel des métiers improbables de la DSI

Il existe des métiers improbables mais néanmoins indispensables pour une DSI. Au sommaire de cet ouvrage : les 106 métiers dont un DSI ne pourra pas se passer, depuis l'aboyeur d'appel à projets jusqu'au désillusionniste de carré magique, en passant par le goûteur de recette applicative ou le tordeur de bases de données massivement parallèles...

Lire le sommaire de ce numéro : cliquer ici

Acheter cet ouvrages : cliquer ici

Best Practices propose des publications payantes.
Comparez nos différentes offres d'abonnement.

Olivier Séhiaud

Olivier Séhiaud

Olivier Séhiaud est le pseudonyme du DSI d’un grand groupe industriel français. Il nous livre en exclusivité ses réflexions sur son métier et les technologies de l’information.

Nos Ouvrages

  • Benchmark Digital&Business - numéro 156

    Ce numéro de Benchmark Digital & Business regroupe l’essentiel des chiffres et des tendances présentés lors du Symposium Gartner 2021, qui s’est déroulé en novembre, à distance.

  • Symposiums Gartner : la synthèse

    Les équipes de Best Practices assistent chaque année au Symposium organisé par le cabinet Gartner qui présente des études, ses analyses et ses opinions sur l’évolution des technologies, du digital et des systèmes d’information.

  • La transformation digitale en 465 questions

    L’un des facteurs clés de réussite de la transformation digitale reste l’accès à la bonne expertise, aux meilleures pratiques et à tout ce qui peut favoriser le benchmark des organisations par rapport au marché, aux usages et aux technologies disponibles.

A ne pas manquer

  • Comment rater...
sa Data Integration

    Pour rater son intégration de données, rien de plus simple. C’est à la portée de toutes les entreprises ! Il suffit de suivre nos treize commandements et d’oublier la gouvernance, la qualité, la sécurité et les enjeux métiers.

  • Comment rater...
sa génération de leads

    Il existe un lien étroit entre le dynamisme commercial d'un éditeur de logiciels ou d'un intégrateur et la qualité des leads dont disposent les commerciaux pour maintenir leur performance. Mais il est très facile de ruiner votre performance commerciale.

  • Comment rater...
sa stratégie Big Data

    Une stratégie Big Data ne s'improvise pas. Quoique... Ce nouveau titre de la collection "Comment rater..." propose les douze commandements pour tous ceux qui veulent vraiment rater leur stratégie Big Data.

Best Practices

Informations

REMARQUE ! Ce site utilise des cookies et autres technologies similaires.

Si vous ne changez pas les paramètres de votre navigateur, vous êtes d'accord. En savoir plus

J'ai compris