Le management du digital
Rechercher

L’avenir devant soi

En ces temps difficiles pour l’emploi, y compris pour les DSI que l’on dit seniors, qui sont plus près de la porte (ou de la retraite, pour les plus chanceux) que de la promotion, il faut penser à notre reconversion.

Plusieurs options sont possibles : faire en sorte que votre boss ait un malencontreux accident pour prendre sa place ? Le risque est de passer quelques années en prison, où l’on finira par regretter la mauvaise foi de nos utilisateurs comparée à l’affection de nos codétenus... Changer de secteur en restant DSI ? Si c’est pour retrouver les mêmes emmerdements, voire pire, non merci ! Changer de fonction dans la même entreprise ? Je ne vois pas l’intérêt, sauf à devenir DAF pour me venger des collègues des autres métiers en leur coupant leurs budgets ; ou alors pour un poste tranquille, peu exposé, genre standardiste ou responsable du service courrier, mais c’est beaucoup moins payé.

On peut aussi complètement changer de métier. Certains y arrivent très bien. Considérez par exemple les mages, voyants, médiums et autres gourous qui font leurs pubs dans nos boîtes aux lettres. Je vous avais déjà expliqué, il y a quelques années (Cf. Best Practices SI, n° 65, 11 avril 2011), comment je m’étais inspiré des slogans de ces marabouts pour mieux valoriser les missions de la DSI. Pour aller plus loin, je pourrais me reconvertir en grand voyant médium. Après tout, certains se débrouillent très bien. Et puis je pense avoir toutes les qualités : embobiner des utilisateurs, s’engager à livrer des applications de qualité, envoûter un fournisseur avec des opportunités qui n’existent nulle part ailleurs que dans un Powerpoint, promettre de prochaines rentrées d’argent (le coup du ROI...) et même favoriser le retour d’affection pour de belles interfaces utilisateur. Discrétion assurée...

Et, en plus, j’aurais de belles histoires à raconter. Pour paraphraser le dialoguiste Michel Audiard, je pourrais clamer : « Je suis un ancien DSI, adepte de la gouvernance, de l’alignement stratégique et de la transformation numérique, c’est dire si j’en ai entendu des conneries dans ma vie ! » Je peux même inventer un nouveau métier : grand voyant médium des systèmes d’information, spécialiste des prédictions sur les chances de réussite des projets informatiques. C’est un boulot relativement facile, sachant que 100 % des projets connaissent au moins un dysfonctionnement. Avec un paiement aux résultats : là encore, ce sera facile de gagner beaucoup d’argent, il suffit de prendre quelques mesures de bon sens pour redresser un projet... Me voilà rassuré sur mon avenir, mais je crois que je vais rester encore un peu chez Moudebab & Flouze Industries. Il paraît que mon DG veut me garder. Lui aussi est peut-être un « grand voyant médium », il a peut-être vu, là encore pour paraphraser Michel Audiard « qu’un DG assis va moins loin qu’un DSI qui marche. »

Best Practices propose des publications payantes.
Comparez nos différentes offres d'abonnement.

Olivier Séhiaud

Olivier Séhiaud

Olivier Séhiaud est le pseudonyme du DSI d’un grand groupe industriel français. Il nous livre en exclusivité ses réflexions sur son métier et les technologies de l’information.

Nos Ouvrages

  • Symposiums Gartner : la synthèse

    Les équipes de Best Practices assistent chaque année au Symposium organisé par le cabinet Gartner qui présente des études, ses analyses et ses opinions sur l’évolution des technologies, du digital et des systèmes d’information.

  • La transformation digitale en 465 questions

    L’un des facteurs clés de réussite de la transformation digitale reste l’accès à la bonne expertise, aux meilleures pratiques et à tout ce qui peut favoriser le benchmark des organisations par rapport au marché, aux usages et aux technologies disponibles.

  • Benchmark Digital&Business - numéro 136

    Ce numéro de Benchmark Digital & Business regroupe l’essentiel des chiffres et des tendances présentés lors du Symposium Gartner 2020, qui s’est déroulé en novembre, à distance. Les quelques 4 000 slides mis à la disposition des participants ont été analysés, afin de trouver les informations et chiffres-clés les plus pertinents.

A ne pas manquer

  • Comment rater...
sa Data Integration

    Pour rater son intégration de données, rien de plus simple. C’est à la portée de toutes les entreprises ! Il suffit de suivre nos treize commandements et d’oublier la gouvernance, la qualité, la sécurité et les enjeux métiers.

  • Comment rater...
sa génération de leads

    Il existe un lien étroit entre le dynamisme commercial d'un éditeur de logiciels ou d'un intégrateur et la qualité des leads dont disposent les commerciaux pour maintenir leur performance. Mais il est très facile de ruiner votre performance commerciale.

  • Comment rater...
sa stratégie Big Data

    Une stratégie Big Data ne s'improvise pas. Quoique... Ce nouveau titre de la collection "Comment rater..." propose les douze commandements pour tous ceux qui veulent vraiment rater leur stratégie Big Data.

Best Practices

Informations

REMARQUE ! Ce site utilise des cookies et autres technologies similaires.

Si vous ne changez pas les paramètres de votre navigateur, vous êtes d'accord. En savoir plus

J'ai compris