Le management du digital
Rechercher

Espèce de…

1,25 € HT
soit 1,50 € TTC
Pour lire la suite de cet article :

Le vénérable Institut national de la statistique (Insee) a publié une étude très intéressante sur la « victimation », publiée dans la très sérieuse revue Économie & Statistique. Vous ne savez pas ce que c’est, la victimation ?

En gros, au-delà des traditionnelles statistiques de la police et de la gendarmerie, il s’agit d’interroger les individus sur les violences dont ils ont été victimes. Et comme beaucoup n’entrent pas dans les statistiques officielles parce qu’aucune plainte n’est déposée, cela donne une meilleure image de l’insécurité.

Bon, l’insécurité, je suppose que vous savez ce que c’est ? C’est, pour résumer, ce que l’on vit au quotidien. Je vous le précise tout de suite avant que vous ne me posiez la question : non, il n’existe pas d’enquête de victimation pour les DSI. Soit parce que cela n’intéresse pas les chercheurs et les statisticiens, soit parce que les DSI n’avoueront jamais faire l’objet de mauvais traitements. Et pourtant, nous en avons, des motifs de nous plaindre ! Que nous dit l’étude de l’Insee ? Qu’il y a des formes de violence plus fréquentes que d’autres. En tête de liste : les gestes déplacés (8,1% des personnes interrogées par l’Insee en auraient été victimes au cours des douze mois précédant l’enquête). Viennent en deuxième position : les menaces et les injures (en même temps), avec 6,9 %. Puis arrivent dans le classement : les menaces (sans les injures, il y encore des gentlemen...), le vol sans violence, l’exhibitionnisme et les coups entre conjoints...

1,25 € HT
soit 1,50 € TTC
Pour lire la suite de cet article :

Best Practices propose des publications payantes.
Comparez nos différentes offres d'abonnement.

Olivier Séhiaud

Olivier Séhiaud

Olivier Séhiaud est le pseudonyme du DSI d’un grand groupe industriel français. Il nous livre en exclusivité ses réflexions sur son métier et les technologies de l’information.

Nos Ouvrages

  • Symposiums Gartner : la synthèse

    Les équipes de Best Practices assistent chaque année au Symposium organisé par le cabinet Gartner qui présente des études, ses analyses et ses opinions sur l’évolution des technologies, du digital et des systèmes d’information.

  • La transformation digitale en 465 questions

    L’un des facteurs clés de réussite de la transformation digitale reste l’accès à la bonne expertise, aux meilleures pratiques et à tout ce qui peut favoriser le benchmark des organisations par rapport au marché, aux usages et aux technologies disponibles.

  • Benchmark Digital&Business - numéro 136

    Ce numéro de Benchmark Digital & Business regroupe l’essentiel des chiffres et des tendances présentés lors du Symposium Gartner 2020, qui s’est déroulé en novembre, à distance. Les quelques 4 000 slides mis à la disposition des participants ont été analysés, afin de trouver les informations et chiffres-clés les plus pertinents.

A ne pas manquer

  • Comment rater...
sa Data Integration

    Pour rater son intégration de données, rien de plus simple. C’est à la portée de toutes les entreprises ! Il suffit de suivre nos treize commandements et d’oublier la gouvernance, la qualité, la sécurité et les enjeux métiers.

  • Comment rater...
sa génération de leads

    Il existe un lien étroit entre le dynamisme commercial d'un éditeur de logiciels ou d'un intégrateur et la qualité des leads dont disposent les commerciaux pour maintenir leur performance. Mais il est très facile de ruiner votre performance commerciale.

  • Comment rater...
sa stratégie Big Data

    Une stratégie Big Data ne s'improvise pas. Quoique... Ce nouveau titre de la collection "Comment rater..." propose les douze commandements pour tous ceux qui veulent vraiment rater leur stratégie Big Data.

Best Practices

Informations

REMARQUE ! Ce site utilise des cookies et autres technologies similaires.

Si vous ne changez pas les paramètres de votre navigateur, vous êtes d'accord. En savoir plus

J'ai compris