Le management du digital
Rechercher

Curriculum vite !

Il paraît que la rentrée sera chaude pour les DSI. Plusieurs de mes estimés (sauf par leur DG…) confrères se sont retrouvés sur le carreau. Alors que, de l’avis de tous (sauf de leur DG…), ils sont loin d’avoir démérité. Je me suis donc « mis en veille professionnelle », comme on dit. Les annonces de recrutement de DSI ne courent pas les rues, ce sont plutôt les DSI qui courent après les annonces d’emploi.

Je ne sais pas si vous avez remarqué, mais, avec l’expérience, on arrive à lire entre les lignes. Je suis tombé sur l’une de celles-ci pour le recrutement d’un DSI et dont je vous livre le contexte : « Bonne expérience dans la gestion et l’exploitation d’environnements informatiques et le pilotage opérationnel d’une équipe. Autonome, responsable, vous faites preuve de rigueur, d’organisation, et savez être réactif et orienté solution. Votre forte analyse et votre esprit de synthèse vous permettent d’identifier rapidement les dysfonctionnements ou les erreurs préjudiciables à votre activité. Résistant au stress, vous avez rapidement une vision globale, avec du recul, dans un souci d’efficacité. Vous avez un très bon relationnel, et savez vous positionner de manière pertinente et adaptée. »

Bon, là, avouez que ce n’est pas gagné pour la nouvelle recrue de cette entreprise, dont l’annonce se garde bien de dire de qui il s’agit. Tout juste sait-on que c’est dans le sud de la France. « Autonome et responsable » : en clair, on va vous laisser vous débrouiller et vous ne pourrez compter sur personne. « Vous faites preuve de rigueur et d’organisation » : en clair, ça devait être le souk avec le prédécesseur. La preuve ? « Votre forte analyse et votre esprit de synthèse vous permettent d’identifier rapidement les dysfonctionnements ou les erreurs préjudiciables à votre activité. » Là, c’est sûr, plus aucun doute, il y a des cadavres dans les placards. Et, cela va de soi, tout ce qui est préjudiciable à votre activité sera retenu contre vous pour vous virer avant la fin de la période d’essai. La preuve encore ? Il faut être résistant au stress. Et quand un recruteur écrit ça dans une annonce, ça veut dire qu’il faut être blindé et prêt à affronter tous les cataclysmes IT du monde. Sans oublier les aspects politiques, traduits par « se positionner de manière pertinente et adaptée. » « Pertinente » lorsqu’il s’agit d’avaler des couleuvres face à la DG sans faire de vagues (même si les couleuvres savent nager...). « Adaptée » lorsqu’il est temps de quitter le navire.

Au quotidien, il va falloir faire preuve de ténacité. Parmi les missions demandées : « Tenir informés les utilisateurs sur les procédures à respecter pour contribuer à la fourniture d’un service de qualité. » Ils ne respectent donc aucun processus... ? « Analyser et contrôler la qualité effective de service rendu au client en pilotant des points de fonc­tion­nement périodiques avec chaque client interne sur l’avancement du traitement de ses demandes, la résolution des problèmes et le niveau de satisfaction des prestations fournies. » En plus, il y a du laisser-aller dans la qualité de service, il ne manquait plus que ça... « Garantir une assistance technique réactive et efficace aux utilisateurs pour la mise en œuvre et l’utilisation des environnements informatiques de Build » : là non plus, ca ne doit pas fonctionner de façon « réactive et efficace ». Surtout qu’il faut « veiller au respect des objectifs de délai et de qualité négociés pour les prestations de gestion des environnements. » Plus aucun doute : les dérapages sont quotidiens.

Admettons. Tout ça, je peux le faire. Même pas peur ! Quand on a connu des collègues obtus, des utilisateurs de mauvaise foi, des fournisseurs rapaces, des collaborateurs aussi réactifs qu’une limace, on peut tout faire. Même à Marseille. Mais, en plus, le recruteur demande une connaissance fine des environnements techniques : de Solaris 8 à Linux, en passant par HP-UX, VMware et autres quincailleries, sans grand intérêt pour un DSI.

Les nombreuses et inattendues chausse-trappes du management des SI, les dérives de la gouvernance, les pièges des schémas directeurs, les psychodrames des relations avec les métiers, l’incompétence de la DG, les négociations musclées avec les fournisseurs.... Tout ça, je veux bien, j’ai l’habitude. Mais replonger dans la technique, non merci ! Après toute l’énergie que l’on a consacrée à en sortir ! Je ne dois pas être le seul à réagir de la sorte, l’annonce de recrutement est en ligne depuis plus de trois mois !

Best Practices propose des publications payantes.
Comparez nos différentes offres d'abonnement.

Olivier Séhiaud

Olivier Séhiaud

Olivier Séhiaud est le pseudonyme du DSI d’un grand groupe industriel français. Il nous livre en exclusivité ses réflexions sur son métier et les technologies de l’information.

Nos Ouvrages

  • Symposiums Gartner : la synthèse

    Les équipes de Best Practices assistent chaque année au Symposium organisé par le cabinet Gartner qui présente des études, ses analyses et ses opinions sur l’évolution des technologies, du digital et des systèmes d’information.

  • La transformation digitale en 465 questions

    L’un des facteurs clés de réussite de la transformation digitale reste l’accès à la bonne expertise, aux meilleures pratiques et à tout ce qui peut favoriser le benchmark des organisations par rapport au marché, aux usages et aux technologies disponibles.

  • Benchmark Digital&Business - numéro 136

    Ce numéro de Benchmark Digital & Business regroupe l’essentiel des chiffres et des tendances présentés lors du Symposium Gartner 2020, qui s’est déroulé en novembre, à distance. Les quelques 4 000 slides mis à la disposition des participants ont été analysés, afin de trouver les informations et chiffres-clés les plus pertinents.

A ne pas manquer

  • Comment rater...
sa Data Integration

    Pour rater son intégration de données, rien de plus simple. C’est à la portée de toutes les entreprises ! Il suffit de suivre nos treize commandements et d’oublier la gouvernance, la qualité, la sécurité et les enjeux métiers.

  • Comment rater...
sa génération de leads

    Il existe un lien étroit entre le dynamisme commercial d'un éditeur de logiciels ou d'un intégrateur et la qualité des leads dont disposent les commerciaux pour maintenir leur performance. Mais il est très facile de ruiner votre performance commerciale.

  • Comment rater...
sa stratégie Big Data

    Une stratégie Big Data ne s'improvise pas. Quoique... Ce nouveau titre de la collection "Comment rater..." propose les douze commandements pour tous ceux qui veulent vraiment rater leur stratégie Big Data.

Best Practices

Informations

REMARQUE ! Ce site utilise des cookies et autres technologies similaires.

Si vous ne changez pas les paramètres de votre navigateur, vous êtes d'accord. En savoir plus

J'ai compris