Le management du digital
Rechercher

Le sens de l’histoire

Il n’y a pas qu’en politique que l’on a du mal à s’y retrouver dans les déclarations contradictoires des uns et des autres. Dans le monde du service aussi. En témoignent les propos liés au rapprochement entre Sopra et Steria. D’un côté, Thierry Breton, patron d’Atos, qui affirme « avoir entretenu depuis plusieurs mois des discussions amicales » avec les dirigeants de Steria.

D’un autre côté, ces derniers ont affirmé « ne pas avoir entretenu de discussions avec Atos au sujet d’un éventuel rapprochement. Au contraire, en réponse à des sollicitations spontanées de la part d’Atos, Steria a clairement précisé ne pas souhaiter entrer en discussions avec Atos et a indiqué à son président ne pas souhaiter de proposition de sa part. » Un tel échange fait plutôt désordre, d’autant que les clients semblent avoir été oubliés dans la justification de l’opération, Atos ayant mis en avant « le caractère hautement attractif d’une telle opération pour l’ensemble des parties prenantes du Groupe Steria, en particulier son management et ses collaborateurs et un important potentiel de création de valeur pour les actionnaires des deux sociétés. » Pour leur part, Sopra et Steria ont intégré les clients dans leur projet : selon leurs dirigeants, leur rapprochement « viserait à apporter les meilleures solutions de transformation à nos clients pour leur adaptation au monde numérique. » Reste à réaliser ces ambitions sur le terrain. On sait que les fusions ne créent guère de valeur. Pour les actionnaires ce n’est pas grave, ils prennent le risque. Pour les clients, c’est plus gênant. Plusieurs points d’attention sont à retenir. D’abord, le risque que, pendant une période plus ou moins longue, consultants et commerciaux soient davantage préoccupés par leur carrière que par leurs clients, ce qui ne déplaira pas à leurs concurrents, s’ils savent jouer la carte du doute et de l’incertitude... Ensuite, les fusions se traduisent souvent par une élévation du turnover des collaborateurs. Enfin, elles entraînent des recoupements d’offres, même s’il y a des synergies possibles. Dans une étude publiée le 22 avril 2014, Gartner rappelle qu’une fusion ajoute, sur le plan commercial, un élément de complexité à ce qui est déjà complexe, en l’occurrence la vente de services informatiques. Il faut aller vite pour intégrer/réorganiser, mais pas trop pour ne pas déstabiliser. Les clients de Sopra Group et de Steria pourront juger du bon dosage de ce timing...

Best Practices propose des publications payantes.
Comparez nos différentes offres d'abonnement.

L'avis de la rédaction

L'avis de la rédaction

La rédaction de Best practices propose son point de vue, ses recommandations et ses analyses sur l’actualité et le management des systèmes d’information.

Nos Ouvrages

  • Symposiums Gartner Rétrospective 2017-2021

    Les équipes de Best Practices assistent chaque année au Symposium organisé par le cabinet Gartner qui présente des études, ses analyses et ses opinions sur l’évolution des technologies, du digital et des systèmes d’information.

  • Benchmark Digital&Business - numéro 157

    Ce numéro de Benchmark Digital & Business regroupe l’essentiel des chiffres et des tendances présentés lors du Symposium Gartner 2021, qui s’est déroulé en novembre, à distance.

  • Benchmark Digital&Business - numéro 156

    Ce numéro de Benchmark Digital & Business regroupe l’essentiel des chiffres et des tendances présentés lors du Symposium Gartner 2021, qui s’est déroulé en novembre, à distance.

A ne pas manquer

  • Comment rater...
sa Data Integration

    Pour rater son intégration de données, rien de plus simple. C’est à la portée de toutes les entreprises ! Il suffit de suivre nos treize commandements et d’oublier la gouvernance, la qualité, la sécurité et les enjeux métiers.

  • Comment rater...
sa génération de leads

    Il existe un lien étroit entre le dynamisme commercial d'un éditeur de logiciels ou d'un intégrateur et la qualité des leads dont disposent les commerciaux pour maintenir leur performance. Mais il est très facile de ruiner votre performance commerciale.

  • Comment rater...
sa stratégie Big Data

    Une stratégie Big Data ne s'improvise pas. Quoique... Ce nouveau titre de la collection "Comment rater..." propose les douze commandements pour tous ceux qui veulent vraiment rater leur stratégie Big Data.

Best Practices

Informations

REMARQUE ! Ce site utilise des cookies et autres technologies similaires.

Si vous ne changez pas les paramètres de votre navigateur, vous êtes d'accord. En savoir plus

J'ai compris